Violaine Bérot # Comme des bêtes

Me voici à rédiger la chronique d’un roman dont je ne sais que dire. Tant il m’a prise aux tripes. Bouleversée.

Il est des romans qui ont marqué indélébilement ma vie de lectrice. Je me souviens de celui de Carole Martinez, « Le cœur cousu » que j’ai lu et relu moult fois sans jamais apaiser mes émois.

« Comme des bêtes », de Violaine Bérot, m’a touchée au plus profond de mon essence de femme, de mère, d’être humain.

Dans la société abrupte, bourrue, frustre parfois, de la vallée d’un village de montagne. Un couple mère-fils. Un fils étrange, tellement déconcertant. Il ne parle pas aux autres. Il les craint. Il parle aux bêtes, entretient avec elles une relation de soin, d’écoute, de compréhension. Une mère « courage » qui protège son enfant, contre vents et marées, contre une société qui refuse la différence, la rejette, la punit parfois.

Beaucoup de colères dans ce roman choral, des colères qui ont résonné en moi, hors des raisonnements formatés.

Une tendresse généreuse, sans parti pris, authentique pour des personnages ordinaires qui vont témoigner de leurs idées sur les pluralités sociales, psychiques, sociétales : une enseignante, un ancien camarade de classe du fils ‘l’Ours », comme il est nommé dans le roman, un voisin, un chasseur, un éleveur, un facteur, une pharmacienne. Et six autres encore qui diront leur propre vision des choses.

Et puis les fées. Leur regard sur le monde d’en bas, le monde des « géants ». La délicatesse lucide et clairvoyante de leur regard. Leurs réponses discrètes et poétiques aux questions que je ne peux que me poser.

Depuis toujours
nous
les fées.

Depuis toujours
au-dessus du monde d’en bas
à observer ce qui s’y trame.

Nous
les fées
cachées dedans la grotte
à l’aplomb de la paroi
discrètes curieuses.

Nous
les fées
qui du monde d’en bas
aurions tant à raconter.

©Écri’turbulente – 15 avril 2021

Vous êtes sûrs ? Vous n'avez rien à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s