Du 1er au 31 août, je vous propose chaque jour quelque énigme littéraire, histoire de vous faire réviser vos classiques avant de reprendre le collier.

Déposez vos réponses en commentaires. Pas la peine de chercher à copier sur le-la voisin-e. Ils sont modérés (les commentaires… les voisins sont plutôt mesurés, eux) et ne seront validés qu’avec les solutions  qui vous seront données en fin de journée sur la page de l’énigme. Bien sûr, vous ne prenez aucun engagement de jouer tous les jours, mais je procéderai à une remise des prix, début septembre. Tout le monde peut jouer, même si vous ne gérez pas de blog !

• «.¸¸.¤°´¯`•๓.๔• ´¯`°¤.¸¸.»•

RÉCAPITULATIF DES ÉNIGMES

Énigmes n°1 – Énigmes n°2 – Énigmes n°3Énigmes n°4

• «.¸¸.¤°´¯`•๓.๔• ´¯`°¤.¸¸.»•

Mais comme nous sommes dimanche et que vos neurones méritent une petite pause, je vous propose de vous amuser avec quelques obsolescences. Laissez aller votre imaginaire, écoutez la musique des mots, inventez, jouez… Ne cherchez pas à avoir « tout juste ».
Ce sera aussi l’occasion de récupérer des points au classement (je vous rappelle qu’une remise des prix aura lieu en septembre). À ce jour, c’est Patchcath qui tient la tête.

LE CERCLE DES VERBES DISPARUS
Sauriez-vous retrouver le sens de ces verbes aujourd’hui disparus,
bien que certains subsistent encore dans des expressions figées ?

1 – Advoler
2 – S’anonchalir
3 – Ardre
4 – Se condouloir
5 – Duire
6 – Escamper
7 – Férir
8 – Mugueter
9 – Souloir
10 – Tollir
11 – Hureper
12 – Juper
13 – Ferner
14 – Sorcuidier
15 – Treschignier
16 – Volgrener
17 – Tamoir
18 – Pertuisier
19 – Odorer
20 – Runer

†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*

a) Grincer
b) Frapper
c) Écraser
d) Être orgueilleux
e) Réprimander
f) S’envoler
g) Compatir
h) Chuchoter
i) Crier
j) Avoir peur
k) S’amollir
l) Trouer
m) Brûler
n) Avoir l’habitude
o) Plaire
p) Fuir
q) Repousser
r) Hérisser
s) Courtiser
t ) Parfumer

Saviez-vous que le verbe masquiller, qui a donné maquiller, signifiait barbouiller en ancien français, et que tapiner signifiait se cacher ? »

• «.¸¸.¤°´¯`•๓.๔• ´¯`°¤.¸¸.»•

Source

LES SOLUTIONS

On peut retrouver ces verbes dans l’un des volumes du Dictionnaire de Trévoux.

dictionnaire
Un volume du dictionnaire de Trévoux (1704)

Le Dictionnaire fait la synthèse des dictionnaires des XVI° et XVIIsiècles rédigé sous la direction des Jésuites entre 1704 et 1771. Le Journal ou Mémoires de Trévoux, est un recueil de critiques littéraires, puis scientifiques, historiques, géographiques, ethnologiques et religieux, fondés par des jésuites en 1701
Ces éditions forment sans conteste un « trésor » incomparable pour l’histoire des connaissances. Rassemblés, ils constituent aussi une bibliothèque d’une valeur incomparable. Ouvrages à succès au 18e siècle, ils portent le nom de Trévoux aux quatre coins de l’Europe des lumières, francophone et francophile.

☆:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::☆

1.fAdvoler = S’envoler
2.k S’anonchalir = S’amollir
3.mArdre = Brûler
4.gSe condouloir = Compatir
5.o Duire = Plaire
6.pEscamper = Fuir
7.bFérir = Frapper
8.s Mugueter = Courtiser
9.nSouloir = Avoir l’habitude
10.qTollir = Repousser
11.rHureper = Hérisser
12.iJuper = Crier
13.eFerner = Réprimander
14.dSorcuidier = Être orgueilleux
15.aTreschignier = Grincer
16.cVolgrener = Écraser
17.jTamoir = Avoir peur
18.lPertuisier = Trouer
19.tOdorer = Parfumer
20.hRuner = Chuchoter

☆:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::☆

Voici le texte que notre ami Carnets paresseux a concocté avec tous ces verbes :

Puisqu’il advole ici qu’on ne peut s’anonchalir sans ardre l’ardillon ou se condouloir sans duire quelque méchef, permettez que je m’escampe sans férir. Moi, souloir mugueter ? Je tollis, j’hurepe, à mes heures je jupe, soit, mais je ne ferne pas sans sorcuidier quelques treschiniages mal volgrenés. Tant qu’à tamoir, pertuisiez que j’odore et que je rune.

Et sa traduction :

Puisqu’il s’envole ici qu’on ne peut s’amollir sans brûler ou compatir sans plaire quelque méchef, permettez que je fuis sans frapper. Moi, avoir l’habitude de courtiser ? Je repousse, je hérisse, à mes heures je crie, soit, mais je ne réprimande pas sans être orgueilleux de quelques grincements mal écrasés. Tant qu’à avoir peur, trouez que je parfume et que je chuchote.

..•.¸¸•´¯•.¸¸.ஐ Page d'accueil ஐ..•.¸¸•´¯•.¸¸.

▓▒░ PAGE FB ░▒▓