Sans autre solitude
que la fidélité

demeure le veilleur
penché sur l’horizon de la promesse

le ciel posé à même la pensée
larmes couleurs de perle

goutte à goutte la lampe
distille sa rosée

la page quitte sa voix blanche
et dans la nuit

la transparente atteint
sa note la plus pure

 

Gilles Baudry, Demeure le veilleur – 2013
© ad Solem

Mon anthologie personnelle (Logo cliquable)

LOGO espace poétique

..•.¸¸•´¯`•.¸¸.ஐ Page d’accueil ஐ..•.¸¸•´¯`•.¸¸.

▓▒░ PAGE FB ░▒▓