— Hourvari au cagibi —

— Cinq : À table —

Je les trouve bien calmes, ces flacons fougueux et acariâtres, à mon retour de vacances. Ginette aurait-elle eu raison de leurs désaccords récurrents ?

Pour celles.ceux qui n’auraient pas suivi toutes les aventures de cette sag’épicière, je vous renvoie à : Épisode unépisode deuxépisode troisépisode quatre.


Nous nous autorisons, Ginette et moi, un petit briefing avant le « grand jour », pour la réception des auteurs de l’Agenda Ironique, le 23 septembre, qui se déroulera chez Frog.


Moi : Vous avez réussi à modérer leur vindicte ?
Ginette : J’ai usé de mon grand âge pour leur faire rendre raison. Mais vous vous doutez que ça n’a pas été facile, puisque tous, évidemment, sont plus vieux, bien plus vieux que moi. Pensez donc ! Ils vivent dans les cuisines depuis des millénaires ! Et pas que dans les cuisines : tous, ou presque, sont les fruits d’arbustes, d’arbres, ou de plantes qui habitent la Terre depuis sa création.
Moi : Alors, comment avez-vous fait ?
Ginette : Je les ai mis au boulot, pardi ! Je leur ai apporté  chou-fleur, lentilles, épinards, pois chiches, poivrons, moules, poulet, pâtes, prunes, orange, riz… Et leur ai dit de se débrouiller pour préparer des recettes.
Moi : J’aurais aimé être petite souris ; ils ont dû s’entretuer !
Ginette : Au début, oui. Chacun voulait être seul : c’était d’un drôle ! Cannelle s’est emparée du riz, Coriandre s’est approprié les moules, Muscade souhaitait s’occuper des prunes. Mais quand je leur ai dit qu’ils devaient au mieux travailler en binôme, là ça s’est corsé. Notre flambard Poivre s’est rengorgé : « Pas de souci, mes petites, je suis là ; vous savez bien que je suis le seul I.N.D.I.S.P.E.N.S.A.B.L.E  en cuisine ! ». Alors je l’ai mis hors compétition. Il est devenu encore plus écarlate que son cousin cousin Kerala [*]. Pour le calmer, je lui ai attribué le titre de maître queux.

— Comme mon autre cousin Cubèbe [*] , alors ?

— Non, pas comme Cubèbe, qui, lui, à une queue avec un « e ». Toi, tu as un « x » Le queux avec un « x » date du 12ème siècle, où une charge d’un cuisinier de cour était appelée  »queux ».

— Une charge de cuisinier de cour ?

Ginette : Vous l’auriez vu paonner !!! En tout cas, l’affaire était réglée et l’on pouvait passer aux choses sérieuses. La petite bande avait déjà commencé à s’affairer joyeusement. Quelle belle l’effervescence dans la cuisine ! Un vrai plaisir ! La famille Épices s’est si bien coalisée que ce n’est pas un plat qu’elle a confectionné, mais une carte digne d’un restaurant. Chaque mets est « épicé » plus ou moins discrètement, plus ou moins généreusement, plus ou moins piquant…

 

Menu de l'agenda 23 septembre

Soupe au chou-fleur : gingembre, curcuma, cumin, graines de moutarde, graines de coriandre. [*]

Cromeski de lentilles :
sumac, lapacho, piment, gingembre [*]

Poêlée d’épinards frais : paprika, cumin, curcuma, piment [*]

Ragout de pois chiches et poivrons : piment, carvi, coriandre [*]

Gratin de moules [] : curry [] (curcuma, coriandre, cardamome)

Boulettes de poulet :
sésame, curry, cumin, coriandre. [*]

Salade de pâtes [] : Épices tandoori []  (cumin, coriandre, gingembre, curcuma, paprika, clous de girofle, cannelle, cardamome)

Gâteau aux prunes : cannelle, muscade. [*]

Oranges confites : cannelle, clous de girofle, badiane. [*]

Religieuses : coriandre, cumin, poivre, poivre de sichuan, carvi, fenouil, piment d’espelette, curcuma, cardamome, gingembre, safran, vanille. [*]

Riz au lait : cannelle, badiane, cardamome. [*]

J’en reste Baba – aux épices, évidemment – []. Comme deux ronds de Flan – aux épices, aussi, naturellement –. [] J’espère que cette carte alléchante vous plaira !

Allez, vite ! À TABLE !

Bienvenue à l’Auberge de l’Agenda !
Et bon appétit !

dining-room-103464_1920

— FIN DE LA SAG’ÉPICIÈRE —

Les [*] conduisent à des liens explicatifs,
et aux recettes des différents mets
préparés par la grande, folâtre, et ronchonneuse famille « Épices »…
mais tellement goûteuse, savoureuse !
Mais certains [*] ne fonctionnent pas et je ne sais pas pourquoi !

Sans doute encore un coup de Poivre !
Quel empêcheur de cuisiner en rond, celui-là !
Il paraît que le poivre c’est du sel qui pique….

Merci à Frog
pour le choix de ce thème
qui m'a réjouie !

ACCUEILlogo-facebook-1