Agenda ironique : Êtes-vous prêts à appareiller ?

Me voici désignée « Captain Events », en ce quatrième mois de l’an de Grâce 2017.

Je vous propose donc de partir en croisière.

Voilier ? Bateau de pêche ? Cargo ? Paquebot ? Péniche ? Pirogue ? Canot pneumatique ? Brise-glaces ? Chalutier ?

Vous choisirez l’embarcation, vous l’imaginerez, vous la décorerez, la baptiserez… Vous daterez la traversée… Quand vous vous déciderez à lever l’encre (oui, quand même), vous déterminerez l’itinéraire et les escales : L’île des Lettres ? L’île des Mots, des maux, des morts ? L’île des Étrangers ? Les îles Glamour ? L’île d’Éros ? Ou bien ?

Une fois l’équipage constitué, vous embarquerez les passagers et vogue la galère !

Une narration à la première personne (lettres, journaux intimes, carnet de bord ou de voyage, etc).

Vous avez devant vous 22 jours de navigation 
(c'est-à-dire jusqu'au 23 avril),
1 000 mots maximum 
pour conter cette expédition nautique, 
que vous ponctuerez de 10 termes hurluberlus, 
avec un suffixe en "–itude".

Bon vent et que l’ironitude soit des nôtres !

Merci de déposer vos liens et vos commentaires ici (clic).

ACCUEILlogo-facebook-1

39 réflexions sur “Agenda ironique : Êtes-vous prêts à appareiller ?

  1. Je reviens d’une balade sur le lac Léman, et voilà que l’agenda ironique s’est installé ici avec des histoires de marins ou de bâtiments ou de voyages sur l’eau… Il ne me reste plus qu’à chercher dans mes souvenirs ! J’espère être inspirée…

    Aimé par 1 personne

    1. Des souvenirs, oui, mais aussi des chimères… N’as-tu pas partagé, par le plus grand des hasards, quelques aventures singulières avec tes compagnons de croisière ? Et si tu ne les as pas vécues, que pourrait alors créer ton imaginaire fécond ?

      J'aime

  2. Bien chère Ecrevisse. Je vous découvre en cette matitude dominicale et de ce pas, j’avertis Sibelius de cette nouvelle et incroyable mission impossible dont nous venez de nous charger intempestivitudement. Sachez que j’ai également et missivement averti Melle Dithyrambe ainsi que Taurus (qui court pour l’instant le Marathon de Bouillon en Belgique), afin que nous puissions répondre favorablement et en toute impartialitude à votre chalenge. Bien à vous. Laïonel Messaie, secrétaire de Haut Vol plané.

    Aimé par 4 people

    1. Laïonel, mon cher camarade de bordée, comment vous portez-vous ?
      Prendrez-vous donc la mer avec moi ?
      Vous m’en voyez extatique,béat et transporté.
      Je vous nomme illico, captain en second de l’aventure qu’ensemble nous commençons.

      Aimé par 1 personne

  3. A reblogué ceci sur L'impermanence n'est pas un rêveet a ajouté:
    Pour l’agenda ironique d’avril, an de grâce 2017, l’écrevisse déploie sa toute fantaisie !
    Pour notre plus grande perplexitude.
    Trouver des mots en « itude », hurluberlus de surcroît, voici l’un de nos challenges à relever.
    L’autre, c’est d’embarquer.
    On ne sait pour où, on ne sait sur quoi, et on ne sait quand.
    L’éventualitude, c’est d’avoir l’éventail des possibles à portée de strophes.
    Par exemple :

    Une baleine d’avril,
    Suspendue à un fil,
    Baladait son sourire,
    De Joconde Boréale.

    Un corbeau étonné,
    Lui tint ce franc-parler.
    Votre allure estivale,
    Sous la pluie n’est pas pire,
    Que notre archi-duchesse,
    Qui sèche et archi-sèche.

    Aimé par 4 people

  4. le temps de laisser filer le poisson frais du jour et hop, embarquement immédiat pour ? on verra bien une fois là bas !
    bon, je me vante, faut d’abord que je me dégotte une carte au trésor….

    Aimé par 2 people

  5. Une rapidité comme ça, on n’en fait plus !!!
    Moi je dis : céléritéattitude bien ordonnée commence par l’embarcation immédiate pour « la croisière s’amuse », et s’approche de béatitude.
    😉
    Go pour une non-pêche de rêve.
    Bises Martine ❤

    Aimé par 2 people

    1. À cet instant « i » de l’épopée « é » que nous avons commencée le jour « j » du début du mois « m » d’avril, je constate avec un immense bonheur que ton inspiration est déjà dans le chemin « c » de l’enthousiasme escribitoire.

      Aimé par 1 personne

    1. Bienvenue et heureuse de t’accueillir à bord ! Ton adresse ne conduit nulle part… es-tu déjà en train de voguer 😉 ?

      J'aime

Les commentaires sont fermés.