André Beucler, Procès Verbal

 » Quand mes rêves sont longs, dit André Beucler, ou qu’ils me plaisent et que je répugne à les conserver comme des oiseaux en cage, je les écrits sous la forme de lettre et je leur rends la liberté dans une enveloppe. Mon plus grand désir est qu’ils soient rêvés par d’autres, mais on ne me les retourne jamais…  »
Continuer de lire André Beucler, Procès Verbal