Le dictionnaire débonnaire #22.20

RAPPEL DES RÈGLES

Le lundi, je propose un mot. Un mot, un vrai, un qu’on peut trouver dans n’importe quel dictionnaire de bonne facture. Un mot, parfois très contemporain, mais parfois aussi un peu désuet, oublié, ou peu usité.

Vous avez jusqu’au dimanche à midi, pour proposer une définition étymologique et rocambolesque de ce mot, définition à assortir d’une citation abracadabrantesquement  imaginaire. Autrement dit, vous écrivez une phrase ou deux pour illustrer votre définition.

Vous déposez votre proposition en commentaire, qui ne sera validé qu’à la fin de la semaine, après que toutes les participations sont dévoilées, le dimanche à 20 h.

Voici le mot à définir

ROCAMBOLESQUE

 

Pour retrouver la liste des auteurs
et toutes les définitions
du Dictionnaire Débonnaire,
clic sur l’image.

Dictionnaire-militaire-2100

Rendez-vous dimanche 31 mai  2020, à 20 h 

• • «.¸¸.¤°´¯`• Écri’Turbulente• ´¯`°¤.¸¸.»•

7 commentaires

  1. ROCAMBOLESQUE

    Lorsque Pierre Alexis de Ponson du Terrail écrivit sa série des « Rocambole » dans le seconde moitié du XIXème siècle, on se demanda d’où son personnage tenait son nom étrange.

    En fait, le grand-père maternel d’Alexis -grand farceur et bon vivant s’il en fût – était un grand cuisinier célèbre en son temps puisqu’au service de Sa Majesté Ferdinand VII d’Espagne.
    A ce titre, il cuisinait de nombreux plats délicats à base d’ail d’Espagne ou rocambole.

    C’est en hommage à son pépé Alfonso qu’Alexis nomma son personnage principal ainsi.

    Ce dernier étant souvent confronté à des situations farfelues, qu’on ne pouvait à l’époque -et pour cause – qualifier d’ubuesques, on ne tarda pas à les qualifier de « rocambolesques ».

    Pour l’anecdote, Rocambole était amateur…….. de rocamboles. Et comme disent nos voisins d’Outre-Manche : « A Rocambole a day keep the doctor away »

    Gibulène, 28/5/2020

    J'aime

  2. Ouf, je pensais ne pas pouvoir participer mais j’ai trouvé un peu de temps et de l’inspiration !

    Danse des pays de l’Est apparue à la fin de la Guerre Froide. Le Rock avait fait son entrée dans cette partie du monde et certains habitants, heureux de pouvoir enfin partager la culture du monde capitaliste, se mirent à danser joyeusement tous les soirs. La tradition étant de boire un verre de vodka, et de le lancer, ils prirent des bols (bolesk dans la langue) lorsque les verres se firent rares. La danse devint donc très sportive car il fallait jongler avec les bols et éviter celui du voisin tout en faisant tournoyer sa partenaire. Les américains, regardant ça d’un oeil amusé, nommèrent cette danse « Rock and bolesk », traduit phonétiquement en français par « Rocambolesque ».

    J'aime

  3. Rocambolesque

    Etymologie : (XIX°) Emprunté au gréco-américain, de to rock « bercer, balancer » et polos « motte de terre, masse en forme de boule ».

    Adjectif : Qualifie celui qui vient de recevoir un parpaing dans la figure.

    Cit. : « Après le combat, ils avaient des têtes rocambolesques ».
    Extrait de « Guerre et Peste » d’Albert Colstoï.

    J'aime

Vous êtes sûrs ? Vous n'avez rien à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s