Nicanor Parra, Taches sur le mur

Avant que tombe la nuit totale
Nous allons étudier les taches sur le mur :
Certaines ressemblent à des plantes
D’autres simulent des animaux mythologiques.
Hippogriffes,
……….. dragons,
……………….. salamandres.

Mais les plus mystérieuses de toutes
Sont celles qui ressemblent à des explosions atomiques.

Dans le cinématographe du mur
L’âme voit ce que ne voit pas le corps :
Des hommes agenouillés
Des mères avec leurs enfants dans les bras
Des monuments équestres
Des prêtres qui élèvent l’hostie.

Des organes génitaux qui s’unissent.

Mais les plus extraordinaires de toutes
Sont
….. sans l’ombre d’un doute
Celles qui ressemblent à des explosions atomiques.

Nicanor Parra, « Poèmes et Antipoèmes », 1937-2014
Traduit de l’espagnol par Bernard Pautrat avec la contribution de Felipe Tupper
© Le Seuil,  2017

modle-de-lettre

2 commentaires

Vous êtes sûrs ? Vous n'avez rien à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s