Donc on peut lire le Dico la nuit !

RAPPEL DES RÈGLES

Le lundi, je propose un mot. Un mot, un vrai, un qu’on peut trouver dans n’importe quel dictionnaire de bonne facture. Un mot, parfois très contemporain, mais parfois aussi un peu désuet, oublié, ou peu usité.

Vous avez jusqu’au dimanche à midi, pour proposer une définition étymologique et rocambolesque de ce mot, définition à assortir d’une citation abracadabrantesquement  imaginaire. Autrement dit, vous écrivez une phrase ou deux pour illustrer votre définition.

Voici le résultat de vos élucubrations à propos de

dictionnaire

Bon sang ! Vous m’avez bien fait rire !

Bienvenue à Patchcath qui n’est pas en reste dans cette dinguerie d’écriture !

◦•●◉✿ Patchcath✿◉●•◦

[Nyctalope]

Adjectif masculin ou féminin.

Vous me direz, c’est vrai, que ça a a l’allure d’un gros mot. Et bien pas du tout.

Issu du langage des ados, à l’époque du premier dictionnaire où les premiers rédacteurs étaient jeunes, rêveurs et éclairés et qui se dirent, un jour, académiciens et immortels.

A chaque début de cours, à l’étude, en séance, de jour comme de nuit, ils criaient « Nique-ta-lampe » pour intimer l’ordre à chacun d’éteindre sa lampe, sauf à celui qui allait prendre la parole et restait de ce fait éclairé alors que tous les autres étaient illuminés d’un nouveau savoir de l’autre.

Cette expression a été déformée par le temps et le ton qu’on y mettait, et ça donnait plutôt « nic-ta-laammmmmmpe » puis c’est devenu nyctalope.
Ce fut d’abord un nom commun, puis un adjectif masculin ou féminin, en un seul mot, avec un i-grec ça fait toujours mieux pour l’étymologie dans un dictionnaire et sa signification est simple : « Qui voit ». On ne sait pas quoi, quand, où, de toute façon ça a changé au fil des siècles.

Aujourd’hui, ça qualifie celui qui voit la nuit. Mais pendant un temps, ça a été celui qui voyait aussi bien de jour comme de nuit. Dans le prochain dictionnaire ça qualifiera celui qui aura vu le bout du tunnel, sans doute.

◦•●◉✿ Antiblues ✿◉●•◦

[Nyctalope]

nm
Jargon d’Afrique de l’Ouest

Désigne un conducteur automobile favorable à l’instauration des phares de croisement blancs, plus efficaces la nuit. (Lope est une extrapolation populaire de loupiotte, du Sénégal au Cameroun)

On peut lire leur fière devise sur un autocollant fixé à l’avant de leurs 4×4 : « Nyctalope et fier de l’être, présentement! «

Les farouches opposés à cette ingérence européenne sont les antilopes. Ils préfèrent les phares jaunes, ce qui, bien sûr, arrange les affaires des chinois.

◦•●◉✿ Lydia ✿◉●•◦

[Nyctalope]

Dans la mythologie grecque, Nyctalope est la soeur de Pénélope, toutes deux filles d’Icarios.

Si Pénélope est restée dans les esprits par sa vertu, sa fidélité envers Ulysse et son côté maternel avec Télémaque, Nyctalope a complètement été oubliée, et pour cause… En effet, comme souvent dans les légendes, les deux soeurs étaient complètement différentes et cette dernière était plus connue pour sa légèreté que pour sa pruderie et pour ne pas cracher sur le nectar raisiné. Elle serait à l’origine de l’histoire de la tapisserie de Pénélope. En effet, lorsque son époux lui annonça qu’il partait en voyage, il se tenait sur le pas de la porte. Une dispute avait éclaté peu de temps avant entre eux. Elle lui aurait alors demandé : « Mais moi, qu’est-ce que je fais » ? Ce à quoi il aurait répondu en partant et en maugréant : « Tapisserie ! »

Nyctalope se trouvait dans la maison (et était peut-être même à l’origine de la dispute). Pénélope, n’ayant pas bien entendu, lui demanda de répéter les propos d’Ulysse. Ce à quoi, elle répondit : « Il a dit de faire une tapisserie ».

L’avait-elle fait exprès ? Est-elle partie le rejoindre par la suite ? La légende ne le dit pas.

◦•●◉✿ Gibulène ✿◉●•◦

[Nyctalope]

Néologisme créé par les djeuns pour exprimer en sms leur désir de sortir la nuit. Un raccourci en quelque sorte, qui signifie la nuit s’étale (genre elle arrive), hop (sous entendu hop, on sort). En découpage ça donne : la nuit c tal op !

A noter que le Y provient d’une faute de frappe initiale due à la proximité du u et du y !!! nuit s’est transformé en NY (vous suivez ? ) donc NY-C-TAL-OP(E au féminin).
On peut ainsi lire des dialogues zarbi comme celui-ci :

CC (coucou)
SLT, KOI 2 9? (salut, quoi de neuf)
NYCTALOPE OKLM? JPP! (on sort cette nuit, au calme ? J’en peux plus!)
DSL, PAS AUJ, J’TAPL DKEJ’pE (désolée, pas aujourd’hui. Je t’appelle dès que je peux)
@+
SLT

Nos Académiciens, toujours à court de mots, ont récupéré celui-là en argumentant que si on sort la nuit, c’est qu’on y voit…..

Ils ont donc inventé une histoire selon laquelle ce mot viendrait du latin NYCTALOPS , et
attesté dans les deux sens « celui qui ne voit pas la nuit », et également « celui qui voit bien la nuit », une confusion qui s’est perpétuée au fil des siècles, dans la langue Française.

Ce ne serait qu’au début du XIX ème siècle que l’on aurait résolu ce problème, en choisissant l’un des deux une bonne fois pour toutes : Nyctalope serait celui qui voit bien la nuit.

SLT les cops !

◦•●◉✿ Tristan Savin✿◉●•◦

[Nyctalope]

n. m. et adj. Du grec nuktos (« nuit ») et ops (« vue »).

Avec son air d’insulte à la capitaine Haddock, ce terme est le plus souvent utilisé, ou compris, de manière péjorative. Il amuse beaucoup les enfants, et il n’est pas rare de le voir orthographié ainsi : « nique ta lope ».

Être nyctalope n’est pourtant en rien un défaut ni une tare. Le nyctalope n’est pas non plus un animal légendaire (on imagine parfois une sorte de tricératops doté d’un œil cyclopéen ou un tatou aux longues oreilles pointues…).

Il s’agit, tout bonnement, de la capacité de voir dans le noir, ou plus précisément de distinguer des formes dans la pénombre.

Le chat est nyctalope. Le moustique et le lapin aussi.

En 1911, Adolphe d’Espie, alias Jean de la Hire, créa le premier superhéros de l’histoire (Superman date de 1932), baptisé « Le Nyctalope ». Doté d’un superpouvoir (la nyctalopie), il devint le personnage principal d’un feuilleton publié dans le quotidien La Dépêche, puis d’une vingtaine de romans qui rencontrèrent à l’époque un immense succès. Le dernier volume de ses aventures, paru en 1941, s’intitulait Rien qu’une nuit.

Le romancier Henri Vernes s’en inspira au moment de créer son héros Bob Morane : il était lui aussi nyctalope.

Dictionnaire des mots savants employés à tort et à travers

7 commentaires

  1. Je ris, mais je ris ! Entre les lampes des étudiants, les phares africains et le langage des djeun’s !!! Mais où trouve t-on tout ça, hein ? Les académiciens vont bientôt venir nous chercher les copains !!! Je pense que nos dictionnaires auraient du succès !!!

    Aimé par 2 personnes

  2. ah mais je découvre que le moustique a des yeux ! la prochaine fois que j’en vois ou entends un je lui braque ma lampe de poche en plein les mirettes. Il sera aveuglé et passera à mon voisin !
    avec le sourire

    J'aime

    1. Moi aussi j’ignorais que cette sale bestiole voyait la nuit ! Ça pourra être mon cri de guerre après m’être appliqué une tarte sur la joue de laquelle il vient juste de s’envoler : Espèce de nyctalope, va 🦟 🗯💥🗯

      Aimé par 1 personne

  3. C’est parti dans toutes les directions zarbi cette fois!
    Du langage djeun’s aux soeurs fâchées grecques, des académiciens en culotte courte à la guerre d’influence sino-européenne en Afrique Centrale, il y en a pour tous les goûts ! 🙂
    Bonne semaine les Débonnaires!

    Aimé par 1 personne

Vous êtes sûrs ? Vous n'avez rien à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s