Le mot de la semaine #43

Le lundi, je propose un mot. Un mot, un vrai, un qu’on peut trouver dans n’importe quel dictionnaire de bonne facture. Un mot, parfois très contemporain, mais parfois aussi un peu désuet, oublié, ou peu usité.

Vous avez jusqu’au dimanche à midi, pour proposer une définition étymologique et rocambolesque de ce mot, définition à assortir d’une citation abracadabrantesquement  imaginaire. Autrement dit, vous écrivez une phrase ou deux pour illustrer votre définition.

Vous déposez votre proposition en commentaire, qui ne sera validé qu’à la fin de la semaine, après que toutes les participations sont dévoilées, le dimanche à 20 h.

Voici le mot à définir

MOT

Rendez-vous dimanche 27 octobre, à 20 h

• • «.¸¸.¤°´¯`• Écri’Turbulente• ´¯`°¤.¸¸.»•

 

12 commentaires

  1. Misonéisme : masc.fém. peu usité. néol. Déf : désigne les mots apparaissant dans les dictionnaires, à l’improvise et sans définition ou avec une déf. empruntée un mot voisin, et qu’on emploie avec prudence en espérant que nos interlocuteurs comprendront ce qu’on peine à formuler.
    Etym : Misonéisme est apparu dans l’édition 2016 du Larousse et dans le Robert 2018. Sans définition dans le Larousse (3 lignes en blanc). Dans le Robert : « Sorte de plante parasite empruntant les caractères de ses voisines. Par contamination: néologisme dont le rôle ou le sens sont encore imprécis, attendant que l’usage les sanctionne et les précise ». Dans le Trésor de la Langue française 2019, le misonéisme caractérise la position ambigue de l’Acad. Fr. qui a créée une équipe dédiée à la recherche de ces mots en devenir, mais dont les membres sont diviser sur leur sort : faut-il les acclimater ou les éradiquer ?

    J'aime

  2. Misoneisme : mouvement sectaire japonais dont les adeptes se nourrissent de soupe et adorent le dieu Soja. Les offrandes, appelées Tofu, doivent être placées tous les soirs au coucher du soleil dans un petit bol prévu à cet effet, le Saké. Le grand explorateur Jacques Chibrac en a fait mention dans son livre, « Le Japon, l’île secouée », page 42 : « j’admirais ces adeptes du misoneisme pouvant rester des heures devant leurs offrandes fleurant le poisson séché sans sourciller de la narine ».

    J'aime

  3. Satané « correcteur  » orthographique « prédictif  » ! Faut toujours le relire, sinon …
    Bon, ayé, j’ai regardé la définition du mot. Elle m’a fait sourire car je traite souvent le thème « nos aptitudes au changement  » dans mon cours de communication « gestion des conflits  » 😉

    J'aime

  4. Et je n’ai toujours pas regarder ce que « misonéisme  » signifie !
    Du reste, je pense que c’est plus facile de broder quand on ignore le sens du mot … 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. Bon j’ai été un peu trop long cette semaine et surtout c’est d’un goût très douteux. Je comprendrais que tu me déclares hors jeu ce dimanche !
    Très bonne semaine ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  6. Misonéisme nm
    Pratique culinaire extrême-orientale consistant à mettre du miso dans tous les plats de manière compulsive.
    Avant même d’y avoir goûté, Marco Polo ajoutait systématiquement une cuillerée à café de miso dans sa fricassée de piments rouges au saké. « E basta il miso ! » ajoutait malicieusement le marchand vénitien en réprimant une grimace de douleur hémorroïdaire intense due à une nourriture bien trop épicée pour son estomac d’européen.
    Avant le retour de Polo dans la Sérénissime, Cité des Doges, en 1295, Kubilaï Khan, l’empereur mongol, fit servir en son honneur un immense banquet de départ. Marco exigea qu’on lui serve son fugu poêlé non débarrassé de sa tétrodotoxine, poison mortel contenu dans les viscères du poisson. Marco prétendait que le miso était l’antidote idéal, pour peu qu’on l’ingéra 5 minutes au préalable. Un certain Raspoutinov (ancêtre du célèbre conseiller ) l’avait instruit à cet effet, des bienfaits d’un misonéisme quotidien… Une sorte de roulette russe avant la lettre.
    Las ! L’association improbable de la fameuse pâte fermentée et de la toxine ichtyenne provoqua une réaction chimique incontrôlable et Polo mourut dans d’horribles flatulences dont l’odeur insoutenable empêchait quiconque de s’approcher pour lui venir en aide… Khan du faire aérer son palais durant 4 jours avant d’organiser les obsèques du fameux marchand explorateur.
    A compter de ce jour maudit, les consommateurs de miso durent se réfugier au Japon où il se vend encore.

    J'aime

J'apprécierais de lire votre avis sur cette publication !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s