Le mot de la semaine 39

Le lundi, je propose un mot. Un mot, un vrai, un qu’on peut trouver dans n’importe quel dictionnaire de bonne facture. Un mot, parfois très contemporain, mais parfois aussi un peu désuet, oublié, ou peu usité.

Vous avez jusqu’au dimanche à midi, pour proposer une définition étymologique et rocambolesque de ce mot, définition à assortir d’une citation abracadabrantesquement  imaginaire. Autrement dit, vous écrivez une phrase ou deux pour illustrer votre définition.

Vous déposez votre proposition en commentaire, qui ne sera validé qu’à la fin de la semaine, après que toutes les participations sont dévoilées, le dimanche à 20 h.

Voici le mot à définir

OBSÉQUIEUX

Rendez-vous dimanche 29 septembre, à 20 h

• • «.¸¸.¤°´¯`• Écri’Turbulente• ´¯`°¤.¸¸.»•

 

 

5 commentaires

  1. Obséquieux

    Se dit de quelqu’un qui a développé une appétence particulière pour les rites funéraires observés durant les obsèques. Ce terme fut pour la première fois usité par le Père Spicasse qui officiait une cérémonie pour les funérailles de la reine Claude, aux Très-Fleux, son comté natal. À cette occasion, de nombreux badauds étaient suspendus aux rideaux et accrochés aux carreaux, venus savourer l’oraison funèbre et goûter à la tristesse du roi qui avait perdu en sa reine, son cœur. Piqué par la douleur, le pauvre roi s’offusquait de voir tant de miséreux salir l’honneur de sa chère Claude. Le père Spicasse, empreint de clairvoyance et de sagesse, lui murmura alors, en guise d’apaisement, « Laissez ces… obséquieux, ils ne savent pas ce qu’ils font ».

    C’est ainsi qu’est apparue, pour apaiser un chagrin trop grand, même pour un roi, l’obséquieux, cette contraction d’obsèques et de curieux pour désigner tous les parasites qui se gorgent de la tristesse des autres et dont il est encore difficile de nos jours de se débarrasser, tant leur énergie pour ne pas se faire attraper dans les rangs des éplorés, fait preuve d’une certaine sagacité. N’est pas Obséquieux qui veut !

    (voilà ma maigre contribution, je dois dire que je me suis amusée, j’espère qu’il en sera tout autant, pour le chaland qui viendra par ici !)
    Belle journée, Sabrina.

    J'aime

  2. Obséquieux : adjectif qualificatif. (Obséquieuse).
    Se dit de manifestations affectives spécifiques avant et durant les obsèques de personnes décédées de mort violente. (Exclusivement). Voir également « mine d’enterrement «
    Le grand spécialiste du regard obséquieux fut Pascal, premier porte flingue de Louis, dit Le Mexicain, célèbre Tonton Flingueur des années 60. Dans sa biographie relatée par Chanoinat & Da-Costa :« Les Tontons éparpillés façon puzzle » Éditions 12Bis (authentique) on apprend que « Pascal était un homme d’honneur, doté d’un professionnalisme exemplaire ». Et, effectivement, il prenait soin de toujours d’adresser un regard obséquieux à sa prochaine victime avant de l’envoyer ad patres. Cette délicate attention révélait une force mentale peu commune. Elle faisait l’admiration de son cousin Bastien, premier porte flingue également (mais chez les Volfoni) incapable de cette prouesse psychologique dans le feu de l’action.
    Pascal était à la ville Enrico Venantino Venantini, acteur italien né le 17 avril 1930 qui s’est éteint le 9 octobre 2018, sans mort violente.

    J'aime

J'apprécierais de lire votre avis sur cette publication !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s