Pierre Reverdy : Pour le moment

Pour le moment 

La vie est simple et gaie 
Le soleil clair tinte avec un bruit doux 
Le son des cloches s’est calmé 
Ce matin la lumière traverse tout 
Ma tête est une rampe allumée 
Et la chambre où j’habite est enfin éclairée 

Un seul rayon suffit 
Un seul éclat de rire 
Ma joie qui secoue la maison 
Retient ceux qui voudraient mourir 
Par les notes de sa chanson 

Je chante faux 
Ah que c’est drôle 
Ma bouche est ouverte à tous les vents 
Lance partout des notes folles 
Qui sortent je ne sais comment 
Pour voler vers d’autres oreilles 
Entendez je ne suis pas fou 
Je ris au bas de l’escalier 
Devant la porte grande ouverte 
Dans le soleil éparpillé 
Au mur parmi la ligne verte 
Et mes bras sont tendus vers vous 

C’est aujourd’hui que je vous aime

Pierre Reverdy – Plupart du temps
1915 – 1922

REVERDY

Pour l’anniversaire de Pierre Reverdy, le 13 septembre, d’autres poèmes sur ce site

L’orage
Jour transparent
Départ

Pêcheurs d’étoiles
L’eau dort

À quand

2 commentaires

J'apprécierais de lire votre avis sur cette publication !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s