À Saute-Mots devient « Leptymologique »

Les p'tits mots logiques... 
l'étymologie des p'tits mots logiques ... 
Leptymologique...

Ça y est ? Vous me suivez ? Peut-être trouvez-vous ça un peu capillotracté, mais bon !

Le principe de ce jeu bihebdomadaire restera le même que celui de l’ancien À saute-mots

Le lundi, je propose un mot. Un mot, un vrai, un qu’on peut trouver dans n’importe quel dictionnaire de bonne facture. Un mot, parfois très contemporain, mais parfois aussi un peu désuet, oublié, ou peu usité.

Vous avez jusqu’au dimanche à midi, pour proposer une définition étymologique et rocambolesque de ce mot, définition à assortir d’une citation abracadabrantesquement  imaginaire. Autrement dit, vous écrivez une phrase ou deux pour illustrer votre définition.

Vous déposez votre proposition en commentaire, qui ne sera validé qu’à la fin de la semaine, après que toutes les participations sont dévoilées, le dimanche à 20 h.

Des questions ?

• «.¸¸.¤°´¯`•๓.๔• ´¯`°¤.¸¸.»•

Alors je vous propose d’inventer la définition étymologique d’un terme, à l’exemple de celui du 14 juillet. Vous avez là le sens exact de ce mot, mais si vous cliquez sur ce cadre, vous pourrez découvrir les définisaugrenues absolument savoureuses des participants.

GALIMATIAS DÉF

Je validerai les propositions que vous laisserez en commentaire de ce billet dimanche prochain, de façon à laisser libre cours à votre créativité et à vos divagationpaslogiques.

Voici donc le mot à définir de la manière la plus fantaisiste possible. Et n’oubliez surtout pas de l’agrémenter de citations judicieusement incongrues.

LEONIN (1) ÉNIGME

Vos réflexions et la supposée véritable origine, dimanche 15 septembre à 20 h.

Les participant(e)s, dans l’ordre d’arrivée :

Promenades Culturelles, chez Lydia

Antiblues

 

• •*¤*•.¸.•*♥ Écri’Turbulente ♥*.¸.•*¤*•

 

3 commentaires

  1. Léonin : adjectif qualificatif.
    Qui est en rapport avec le pays de Léon (Bretagne). Ex : Cidre léonin (AOC, variété de pommes « Tontons flingueurs ») , crêpe léonine ( à base de farine de varech bio de la plage de Plouescat) .
    Un des plus célèbres léonins, fut un dénommé Lepainsec dit Le Nabot -à cause de son mètre 40- natif de Landivisiau {29400} en 1780. Il vit sa carrière politique largement contrariée en 1804 par l’empereur fraîchement autoproclamé. En effet pour éviter tout risque de confusion avec l’appellation « Napoléon » (marque déposée le 18 mai 1804), Bonaparte prit immédiatement un décret d’un seul article, interdisant à Lepainsec de faire usage de son origine : « Nabot-d’Léon» . Le sieur dit Le Nabot, vexé par cette iniquité, saisit le tribunal administratif de Brest -pays de Léon- qui jugea la clause de l’article exorbitante dans son célèbre arrêt du 25 novembre 1805. On parle depuis de clause léonine. Mais l’empereur en matière d’autorité n’était pas un rigolo. Contraint à l’exil en Afrique de l’Ouest ( future A.O.F.) par le petit Caporal, Le Nabot léonin créa le pays qui évoque depuis nostalgiquement le nom de son pays natal : la Sierra Leone.

    J'aime

  2. Léonin : cet adjectif singulier masculin provient de la contraction de deux termes. Il a été repéré la première fois dans le texte de théâtre d’un dramaturge oublié, « Le sourd habitait à l’étage ». La réplique principale du personnage, Robert Delafeuille, était : « Léone, tu m’entends, hein ? » Le public a retenu le premier et le dernier mot, accentués par le jeu de l’acteur. Depuis, le terme a désigné quelqu’un de sourd, se répétant souvent.

    J'aime

J'apprécierais de lire votre avis sur cette publication !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s