Mythologie, pour la Photo du mois

Un mois d’août au milieu des vieilles pierres qui évoquent l’histoire de notre humanité. La région Rhône-Alpes est un des berceaux de la civilisation Gallo-Romaine et certains vestiges regorgent de la mémoire de ses croyances.

J’aurais pu vous montrer des mosaïques du musée de Saint Romain en Gal (38) ; j’aurais pu vous conduire, nez en l’air et œil aux aguets, dans les rues de Vienne (38) ; j’aurais pu vous entraîner dans Lugdunum, avant que la cité ne s’appelle Lyon.

Finalement, c’est à Vienne que nous arrêterons. J’avais le choix entre le temple d’Auguste et de Livie, le jardin de Cybèle, le musée lapidaire, le théâtre antique

Le théâtre antique… un lieu mythique, à Vienne ; et pas seulement en raison de son histoire et de son grand âge. C’est un lieu de spectacles vivants, qui reçoit de nombreux artistes de variétés (j’ai, là, assisté à un concert – géant – de Johnny Hallyday)  et surtout qui héberge, depuis 1981 le festival « Jazz à Vienne« .

Mais un théâtre antique reste un théâtre antique. Alors je suis allée fouiner dans les bas-reliefs qui l’ornent.

On pense qu’il s’agit d’un bas-relief représentant les animaux que charmait Orphée, quelque part sur la scène , dans une position centrale semblable à celle du bas-relief. de Dionysos à Aspendos . Orphée a été dépeint dans des mosaïques de sol trouvées à Vienne. Me voici enfin arrivée au coeur du thème choisi par Myriam du blog Pink Turtle. Parce que ma flânerie était plus archéologique que mythologique, jusqu’à présent.

Mais Orphée, là, c’est du mythe, non ?
C’est même le mythe d’Orphée et Eurydice.

Orphée était un musicien et un poète de la mythologie grecque, fils de la muse Calliope et d’Œagre, roi de Thrace.

Orphée a reçu d’Apollon une lyre à sept cordes. Il en ajouta deux pour porter leur nombre à neuf (en hommage aux neuf muses). Grâce à cette lyre, il pouvait charmer les humains et même les animaux sauvages. Orphée est un héros voyageur qui participa à l’expédition des Argonautes où il triompha des sirènes.

Dès sa rencontre avec Eurydice, ils s’aimèrent tout de suite et décidèrent de se marier. Mais le jour de son mariage, Eurydice fut mordue au mollet par un serpent venimeux. Le venin lui monta au cœur et en un instant, celui-ci cessa de battre. Eurydice morte, Orphée ne savait plus comment vivre. Il était tellement triste qu’il décida de descendre au royaume des morts et de demander à Hadès de lui rendre sa femme.

Jouant de la lyre, il put endormir Cerbère, le chien à trois têtes qui gardait l’entrée des Enfers, et approcher le maître des lieux. Hadès lui donna la permission de ramener sa femme à une seule condition : il ne devait pas se retourner,ni la regarder et ni parler à sa femme avant d’être de retour dans le monde des vivants. Mais il désobéit, et alors qu’il arrivait à la fin du sentier, il se retourna et perdit sa femme pour toujours.

Orphée demeurait inconsolable de cette disparition. Son chant triste exaspéra les ménades qui le lapidèrent et il rejoignit ainsi son Eurydice dans le séjour des morts. Selon une autre version de la légende, Apollon, ému par le chant d’Orphée, descendit de l’Olympe pour l’emmener au Firmament des Musiciens. On ne le reverra plus jamais. Il partit également avec les Argonautes.

Merci d’avoir lu mon bavardage. N’hésitez pas à cliquer sur les liens, si l’histoire vous intéresse. Et peut-être vous aurai-je donné envie de musarder dans Vienne, à l’occasion d’un temps vacant…

Avant de donner la parole à mes amis photonautes de « La Photo du Mois« , il me vient une idée saugrenue : l’un(e) d’entre eux/elles aurait-il/elle pensé au Père Noël, ou à la petite Souris, nos mythes contemporains par excellence. Allons vite voir chez ….

Akaieric, Alexinparis, Amartia, Betty, Blogoth67, Brindille, Cara, Christophe, Céline in Paris, DelphineF, El Padawan, Escribouillages, Eurydice, FerdyPainD’épice, Frédéric, Gilsoub, Gine, Giselle 43, J’habite à Waterford, Jakline, Josette, Josiane, Julia, Krn, La Tribu de Chacha, Laurent Nicolas, Lavandine, Lilousoleil, magda627, Mamysoren, Marie-Paule, Mirovinben, Morgane Byloos Photography, Philisine Cave, Pilisi, Pink Turtle, Renepaulhenry, Sous mon arbre, Tambour Major, Travelparenthesis, Who cares?, Xoliv’, écri’turbulente.

18 commentaires

  1. Je connaissais le département de la Vienne mais ignorait qu’il y avait une ville de ce nom en France.
    J’aime ton choix et le mythe dont j’ai suivi toutes les émissions récitées et vues sous une forme originale, par François Busnel. 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Belle découverte! Je ne connais pas Vienne (à découvrir donc!). Le mythe d’Orphée est l’un de mes mythes préférés, un vrai mythe de la création poétique, du carmen (chant et charme) de la poésie… On dit même que les Ménades décapitèrent Orphée, puis jetèrent sa tête dans l’Hèbre (elle arriva sur les rives de Lesbos, lieu sacré de la poésie et patrie de Sapho)…

    Aimé par 1 personne

J'apprécierais de lire votre avis sur cette publication !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s