À saute-mot #5.1

Je vous propose d’inventer la définition étymologique d’un terme, à l’exemple de celui-ci.  Vous avez là le sens exact de ce mot, mais si vous cliquez sur ce cadre, vous pourrez découvrir les définisaugrenues des participants.

GOGUENARD ENCADRE

 

Je validerai les propositions que vous laisserez en commentaire de ce billet dimanche prochain, de façon à laisser libre cours à votre créativité et à vos divagationpaslogiques.

Voici donc le mot à définir de la manière la plus fantaisiste possible. Vous pouvez l’agrémenter de citations judicieusement incongrues.

BARAGOUINER VIERGE PAPIER

 

Vos réflexions et la supposée véritable origine, dimanche 16 juin à 20 h.

Les participant(e)s, dans l’ordre d’arrivée :

La Jument Verte
Antiblues !
Promenades Culturelles
Les Soleils de Lilou

6 commentaires

  1. je refais ma dernière phrase frappée de dyslexie informatique Il n’en fallut pas plus pour que BARAGOUINER devienne le verbe pour désigner parler dans un jargon incompréhensible.
    bises

    J'aime

  2. Alors voilà ma définition bien que je connaisse la vraie que je ne dévoilerai pas na !
    Baragouiner : Bien d’origine bretonne, le Lyonnais se sont appropriés ce mot lors des passages des Bretons dans le cadre des « Compagnons du Tour de France ». Un meunier à l’instar de Maître Cornille faisait avancer sa mule dans un jargon connu d’eux seuls. La mule baptisée Bara avançait aux grand cris de Bara bara et la bête répondait en braillant « goin goin ». Il n’en fallut pas plus pour que baragouiner devient ke verbe pour désigner un jargon.

    Je voudrais bien mettre un image mais je ne sais comment faire alors je le mets sur fessebouc
    avec le sourire

    J'aime

  3. Baragouiner : Verbe transitif direct provenant d’une aberration sémantique. Au XX° siècle, pendant les guerres, on entendait souvent la phrase suivante : le para couine, signifiant le bruit que pouvait faire un soldat blessé. L’expression aurait été rapportée par les soldats espagnols pour signifier le fait de dire quelque chose d’incompréhensible. La déviation orthographique étant due à l’accent, le terme est revenu dans notre langue sous la forme du verbe baragouiner.

    J'aime

  4. Baragouiner:
    Verbe transitif .
    Action de fréquenter les bars où se retrouvent des lesbiennes.
    Souvent utilisé dans un sens péjoratif par les homophobes.
    Ex: Elle baragouine tous les soirs.
    Le verbe sera repris sur les calicots de la Marche LGBT le 29 juin à Paris comme une réponse humoristique aux provocations des bas du front.

    J'aime

  5. Bonjour Martine 🙂

    Voici ma participation

    Baragouiner

    Mot alsacien d’origine du haut Rhin et plus précisément de Colmar.
    On le rencontre la première fois aux alentours de 1790 à la création de ces départements
    Étymologiquement : Bas-Rhin-couiner

    Les habitants de Colmar ne comprennent pas toujours le dialecte de leurs cousins du bas Rhin. Notamment les C sont des G pour les strasbourgeois (à moins que ce ne soit l’inverse)
    Ainsi le terme Bas-Rhin-couiner (parler l’alsacien en couinant comme un habitant de Strasbourg) est devenu avec le temps baragouiner : haut Rhin 1 -bas Rhin 0 ( à moins que ce ne soit l’inverse )

    Bisous 😘

    J'aime

Déposez vos mots ici ! Votre avis est important pour moi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s