Géo Norge : Ode aux vaches

Ode aux vaches

Allez-y. vaches sacrées.
Je suis seul à vous entendre.
Votre chant s’est retiré
De leurs oreilles de cendre.

Donnez votre lait qu’on guette
Aux ordinaires barattes.
Gardons nos secrets, fillettes
Par le
Tigre et par l’Euphrate.

L’homme rond, l’homme carré.
Tout l’homme géométrique
N’écoute d’un cœur zélé
Que le sifflement de trique.

Inutile de beugler

Si haut !
J’ai compris, mes vaches.

Et nos destins sont réglés

Par une même cravache.

Ruminez les gazons bêtes.
C’est encor loin l’empyrée
Après quoi vous soupirez
Comme l’ours et le poète.

Ce qui fait votre langage
Si noble et riche de ton,
C’est qu’il puise dans l’herbage
Le cri même du limon.

Tu rêves, je rêve, ils rêvent,
O ma vache ensommeillée.
Crois-tu que les nuits s’achèvent.
Crois-tu qu’on va s’éveiller?

Norge

D’autres poèmes de Norge en l’honneur de son anniversaire :

– Trou la la
– Mars
– Poltron

– Monsieur
La Faune
Les cerveaux brûlés

5 commentaires

J'apprécierais de lire votre avis sur cette publication !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s