À saute-mots #3

Je vous propose un jeu d’écriture, chaque lundi, en alternance avec les Plumes d’Asphodèle, animées par Émilie.

Il s’agit d’inventer un mot qui pourra alphabétiquement s’intercaler entre deux autres, extraits d’un dictionnaire officiel, de le définir (dans les normes) et de l’illustrer par une ou plusieurs citations, fantaisiste(s) évidemment.

Jusqu’au samedi 18 mai, vous pouvez déposer vos élucubrations en commentaire de ce billet.

Voici un extrait (cliquable) du Grand Larousse de la Langue Française (septembre 1986)

Capture
© BnF Gallica – Grand Larousse de la langue française – 1986

Voici mon mot : ANALIMENTAIRE

analimentaire [analimɑ̃tɛʁ] adj. (de anal, relatif à l’anus ; alimentaire, qui est propre à servir d’aliment). Se dit d’une expression qui associe la prise d’aliments à son expulsion par voie anale : les canards ont un fonctionnement analimentaire instantané.

• «.¸¸.¤°´¯`•๓.๔• ´¯`°¤.¸¸.»•

logo Écri'turbulente

12 commentaires

  1. ANALIDALI
    s.f. (de anal, relatif à l’anus et de Dali, peintre, sculpteur, graveur, scénariste et écrivain catalan de nationalité espagnole, 1904 – 1989). Terme médical.
    Hallucination visuelle provoquée par une forme rare de myodésopsie (communément appelée mouches volantes ou corps flottants), trouble oculaire caractérisé par l’apparition brutale et fortuite dans le champ de vision d’une forme très précise de corps féminin de dos dont les fesses apparaissent trouées, à l’image du dessin de Salvador Dali intitulé Mysteries of the Anus (1973).

    (un peu bancal ce nouveau mot… mais pour une première fois, hein…).
    🙂

    Aimé par 1 personne

  2. ANALHAISE n.f. (du nom du découvreur de l’espèce ANALHAISE BLAISE) : femelle d’une espèce rare, cousine du hérisson. En voie de disparition sévère, compte tenu de leurs caractères agressif et solitaire, les adultes, batailleurs en période amoureuse, préfèrant le plus souvent rester dans leur trou:
    Proverbe : Dans le champ, analhaise aimant pique plus durement.

    Aimé par 2 personnes

  3. Anallarguer: v (du grec ana qui a de nombreux sens : de nouveau, en sens contraire, en haut, en arrière, à l’écart et du terme de marine Allarguer : Porter largue pour éviter un danger) Se dit des bateaux ou des oiseaux quand ils sont proches d’un port ou d’une branche, par grand vent (comme aujourd’hui) et qu’on ne sait pas s’ils s’en vont ou arrivent (comme eux-aussi d’ailleurs) 😉

    Aimé par 5 personnes

Un truc à me dire ? N'hésitez pas, j'adore vous lire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s