Marie-Claire Bancquart, Mots

Le 19 février 2019,

la poétesse a quitté ce monde.

Mais elle nous laisse ses

MOTS

Il pleut. Tu entends les mots résonner?

Tu vois leur trace? 
– Tissée
dans le contour fugacement donné aux fleurs

Au moins le temps d’une plantation d’anémones
Ils survivront aux calices, aux mains qui tâtent
De tache aveugle en tache aveugle.

Arrête-toi près de la pluie.

Touche les mots, le braille du vivant.

Marie-Claire Bancquart, 
Rituel d’emportement,
Poèmes. 1969-2001,
Obsidiane et Le Temps qu’il fait, 2002

Mon anthologie personnelle (Logo cliquable)

LOGO espace poétique

..•.¸¸•´¯`•.¸¸.ஐ Page d’accueil ஐ..•.¸¸•´¯`•.¸¸.

▓▒░ PAGE FB ░▒▓

 

8 commentaires

  1. A reblogué ceci sur Le Journal Poétique d'Amargoet a ajouté:
    Voici un message et un poème et ma salutation profonde. Chaque fois qu’un poète ou une poétesse part dans l’autre monde, mon cœur se serre et se réjouit en même temps. Il se serre car une voix s’éteint et se réjouit car cette voix, du fait même de l’absence qui la marque maintenant prend une dimension sacrée et s’habille dés lors d’une robe hors du temps.
    Marie Claire Blancquart Je m’incline humblement devant votre parole…Merci.

    Aimé par 1 personne

    1. Ma page d’accueil ? Ben… ce sont les articles qui paraissent chronologiquement… C’est dans le packaging, si je puis dire !
      Bises.
      PS – Connaissais-tu la poésie de Marie-Claire Bancquart ? J’y suis très sensible !

      J'aime

Un truc à me dire ? N'hésitez pas, j'adore vous lire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s