Le retour de l’écrevisse

L’écrevisse philosophe

L’écrevisse, dit-on, a sa façon d’aller ;
Et sa marche est de reculer.
Une écrevisse philosophe, 
Qui sans raison n’adoptait rien, 
Et qui dans son espèce eût l’esprit de l’étoffe
Dont parmi nous Descartes eût le sien ;
Cette écrevisse donc examina la chose, 
La jugea ridicule en soi, 
Et n’en pût trouver d’autre cause
Qu’un usage ancien ; mais voilà bien de quoi, 
Autoriser une sottise, 
Dit-elle, essayons l’autre guise…
Elle alla droit, s’en trouva bien ;
Puis voulant enseigner les autres :
Venez, mes sœurs, je n’ai d’intérêts que les vôtres ;
Écoutez-moi pour votre bien.
Quittons notre marche incertaine ;
J’en sais une qui convient mieux, 
Faisons suivre la queue, et que la tête mène, 
Et pour guides prenons nos yeux.
Que la gent écrevisse est bonne
D’aller sans cesse se heurter !
Ne savoir où l’on va ! Dans quels pièges l’on donne.

Allons droit pour les éviter
Je fais ce que je dis, et moi-même en personne
J’ai fait l’essai : tenez, regardez-moi trotter.
Bon ! dit une vieille obstinée ;
Celle-ci veut savoir plus que nos anciens ?
Suivons la loi qu’ils ont donnée,
Marchons comme eux ; quant à moi, je m’y tiens ;
Pour nous régir se croit-elle donc née ?
Petit esprit ! Mettez ses raisons bout à bout,
Vous trouverez orgueil, rêverie et c’est tout.
La vieille dit, et ses injures
L’emportèrent sur la raison.
La philosophe essuya les murmures
Du sot peuple, et les têtes dures
Firent gloire d’aller toujours à reculons.

Pour les vieilles erreurs, point de respect bizarre ;
Examinons aussi la nouveauté.
Par les deux excès on s’égare ;
Mais la raison va droit, marchons de son côté.

Antoine Houdar de La Motte (1672 – 1731)

6 commentaires

  1. et bien je suis partie trois semaines loin il est vrai mais quel changement dans ton blog ! c’est bien beau mais crois-tu qu’une écrevisse comme moi va s’y retrouver…
    D’ailleurs c’est une expression que tu trouveras sur mon blog « éplucher l’écrevisse »
    bises

    Aimé par 1 personne

  2. Oh, vous vous parâtes de nouveaux atours ? Qu’en cet endroit, il est doux de vous découvrir ainsi pomponnée, décorative à souhait, plaisante et croquante à admirer, gourmandise à savourer. Cela promet et est d’excellent augure. Je vous salue, ma mie bleue.

    Aimé par 1 personne

  3. Une façon d’aller… à l’aveugle ou en retraite… Confiant peut-être et sans jamais se rendre compte de ce qui vient… ça a son lot de bonheur, mine de rien 😉

    J'aime

J'apprécierais de lire votre avis sur cette publication !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s