Du 1er au 31 août, je vous propose chaque jour quelque énigme littéraire, histoire de vous faire réviser vos classiques avant de reprendre le collier.

Déposez vos réponses en commentaires. Pas la peine de chercher à copier sur lela voisine. Ils sont modérés (les commentaires… les voisins sont plutôt mesurés, eux) et ne seront validés qu’avec les solutions  qui vous seront données en fin de journée sur la page de l’énigme. Bien sûr, vous ne prenez aucun engagement de jouer tous les jours, mais je procéderai à une remise des prix, début septembre. Tout le monde peut jouer, même si vous ne gérez pas de blog ! Et on peut évidemment juste visiter cette page, pour se divertir, ou s’instruire…

• «.¸¸.¤°´¯`•๓.๔• ´¯`°¤.¸¸.»•

RÉCAPITULATIF DES ÉNIGMES

Énigmes n°1 – Énigmes n°2 – Énigmes n°3 – Énigmes n°4 – Énigmes n°5 – Énigmes n°6– Énigmes n°7 – Énigmes n°8 – Énigmes n°9 – Énigmes n°10 – Énigmes n°11 – Énigmes n°12 – Énigmes n°13 – Énigmes n°14 – Énigmes n°15 – Énigmes n°16 – Énigmes n°17 – Énigmes n°18Énigmes n°19Énigmes n°20Énigmes n°21  – Énigmes n°22 – Énigmes n°23 – Énigmes n°24 Énigmes n°25 – Énigmes n°26

• «.¸¸.¤°´¯`•๓.๔• ´¯`°¤.¸¸.»•

DES ÉCRIVAINS BIEN COQUINS
Bien sûr, il y a Sade, le divin Marquis, dont nul ne conteste le talent, mais d’autres écrivains ont commis des romans licencieux, érotiques, voire franchement pornographiques…
Saurez-vous leur rendre leur ouvrage ?
Épisode 1/2

• «.¸¸.¤°´¯`•๓.๔• ´¯`°¤.¸¸.»•

1 – Guillaume Apollinaire
2 – Pierre Louÿs
3 – Georges Bataille
4 – Pierre Mac Orlan
5 – Louis Aragon
6 – Alfred Jary

★━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━★

• a •  Les Bijoux indiscrets
• b •  Gamiani ou deux nuits d’excès
• c •  Le Château de Cène
• d •  Notre-Dame-des-Fleurs
• e •  La mécanique des femmes
• f •  L’Anglais décrit dans le château fermé
• g •  Le Surmâle
• h •  Manuel de civilité pour les petites filles à l’usage des maisons d’éducation
• i •  Les Exploits d’un jeune don Juan
• j •  Le Con d’Irène
• k •  Petite dactylo
• l •  L’anus solaire

Source

LES SOLUTIONS
1.i –
Guillaume Apollinaire, Les Exploits d’un jeune don Juan

41kozkl-92lLe jeune Roger ne rêve que de filles et de femmes, de séduction, d’abandons et d’étreintes, d’odeurs et de formes abondantes… Rapidement déniaisé, l’adolescent embrasse, caresse et séduit tout ce qui porte jupon, ne reculant devant aucun fantasme ni aucune perversion pour assouvir ses désirs et parfaire son apprentissage amoureux…

Guillaume Apollinaire a écrit deux romans érotiques. Les Onze mille Verges sont infiniment plus célèbres que Les Exploits d’un jeune Don Juan, dont les éditions sont aussi beaucoup plus rares. C’est peut-être parce que les thèmes et la manière dont ils sont traités sont tellement différents dans les deux livres, que l’on a longtemps hésité à les croire du même auteur. La truculence, l’énormité et parfois la violence du premier, font place ici à la fraîcheur et à la naïveté de l’érotisme adolescent.

2.h –
Pierre Louÿs, Manuel de civilité pour les petites filles à l’usage des maisons d’éducation

41uua3pfcvlSi l’addition qu’on vous donne à faire produit le nombre 69, ne vous roulez pas de rire comme une petite imbécile. »
Parodie des rigoureux ouvrages d’éducation de la Belle Epoque, ce manuel de civilité n’épargne rien ni personne… L’humour le plus noir y donne le ton. L’obscénité y est la règle.

D’un trait vif, en quelques mots outranciers, Pierre Louÿs y dynamite toutes les institutions et fait exploser le savant édifice de l’hypocrisie puritaine, dont il ne laisse qu’un champ de ruines…

Publié une première fois sans nom d’auteur en 1926, ce texte irrésistible et insolent est devenu, au fil des rééditions, un véritable classique. A ne pas laisser, toutefois, entre toutes les mains !

Le plus drôle des érotiques de Louÿs. Parodie obscène des manuels de savoir-vivre et mise à nu de l’hypocrisie des conventions sociales. Ces conseils aux petites filles furent encore interdits de publication en 1954.

3.g –
Alfred Jarry, Le Surmâle

51jey1c7vnlLe Surmâle se distinguerait-il comme la plus moderne des visions mécaniciennes de l’amour ? À l’inverse de ce que prétendent la plupart, il ne s’agit nullement ici d’une exaltation de la mécanique amoureuse mais de sa critique sauvage, qui doit néanmoins sa radicalité au fait de ne jamais perdre de vue l’évidence ouvrant ce livre  » L’amour est un acte sans importance puisqu’on peut le faire indéfiniment. »

 

 

4.l –
Georges Bataille, L’Anus solaire

81nwqgp31hlSi l’on craint l’éblouissement au point de n’avoir jamais vu (–en plein été et soi-même le visage rouge baigné de sueur) que le soleil était écoeurant et rose comme un gland, ouvert et urinant comme un méat, il est peut-être inutile d’ouvrir encore, au milieu de la nature, des yeux chargés d’interrogation; la nature répond à coups de cravache, aussi galante que les jolies dompteuses qu’onadmire aux devantures des librairies pornographiques. » Rédigé en janvier 1927, en même temps qu’Histoire de l’oeil, dont il possède le Caractère de fulguration violente, L’Anus solaire a été publié en 1931, accompagné de pointes sèches d’André Masson, constituant ainsi l’un des tout premiers livres de Georges Bataille. 

5.k –
Pierre Mac Orlan (sous le pseudonyme de Blackeyes Sadie), Petite dactylo

510hvuxyawlSous cet élégant patronyme, Mac Orlan écrivit toute une série d’ouvrages de flagellation, d’inspiration sadomasochiste, dont le meilleur est sans conteste Petite dactylo. Avec cette particularité que ses romans se finissent toujours bien, et qu’on s’y régale plus de fantaisie que de cruauté, les scènes de punitions corporelles étant surtout prétexte à “d’affriolants déculottages, à d’ineffables visions de ce pur joyau de chair rose qu’est une croupe de jeune fille”. Quinze ans et Les Belles Clientes de Monsieur Brozen sont d’autres exemples de la verve de Mac Orlan pour exprimer “les cuisantes délices de la flagellation”.
Selon Alexandrian, “Pierre Mac Orlan est l’homme qui prouve le mieux, après Pierre Louÿs, qu’un romancier pornographique n’est pas un écrivain inférieur, mais souvent un fin lettré jouant avec les images du plaisir”. Pour Mac Orlan, il s’est agi de jouer également avec les pseudonymes, car pour les seize titres érotiques qu’il écrivit entre 1908 et 1926, il n’usa pas de moins de six pseudonymes.

6.j –
Louis Aragon, Le Con d’Irène

81zma-fb5jlQui pouvait lire vraiment Le Con d’Irène jusqu’à une époque récente? Qui aurait osé penser que Sade serait un jour imprimé sur papier bible? Il n’y a plus de livre sous le manteau, plus d’Enfer. Aragon, dans les années 20 du vingtième siècle, brûle ses vaisseaux. Pas de retour possible en bourgeoisie, pas de compréhension de la part de ses amis surréalistes. Il va rentrer dans l’ordre « prolétarien », c’est-à-dire là où on ne se doute de rien. Le camarade Aragon serait l’auteur du Con d’Irène? Vous voulez rire, c’est une provocation. Et pourtant, la planète de la censure tourne, La Défense de l’infini nous montre que rien n’était fatal dans la régression « poétique » ou « réaliste » qui a suivi. Cela gêne beaucoup de monde? Trop. Pour l’instant restons avec Irène : « Il flotte autour d’elle un grand parfum de brune, de brune heureuse, où l’idée d’autrui se dissout. »» Philippe Sollers.

..•.¸¸•´¯•.¸¸.ஐ Page d'accueil ஐ..•.¸¸•´¯•.¸¸.

▓▒░ PAGE FB ░▒▓