Du 1er au 31 août, je vous propose chaque jour quelque énigme littéraire, histoire de vous faire réviser vos classiques avant de reprendre le collier.

Déposez vos réponses en commentaires. Pas la peine de chercher à copier sur lela voisine. Ils sont modérés (les commentaires… les voisins sont plutôt mesurés, eux) et ne seront validés qu’avec les solutions  qui vous seront données en fin de journée sur la page de l’énigme. Bien sûr, vous ne prenez aucun engagement de jouer tous les jours, mais je procéderai à une remise des prix, début septembre. Tout le monde peut jouer, même si vous ne gérez pas de blog ! Et on peut évidemment juste visiter cette page, pour se divertir, ou s’instruire…

• «.¸¸.¤°´¯`•๓.๔• ´¯`°¤.¸¸.»•

RÉCAPITULATIF DES ÉNIGMES

Énigmes n°1 – Énigmes n°2 – Énigmes n°3 – Énigmes n°4 – Énigmes n°5 – Énigmes n°6– Énigmes n°7 – Énigmes n°8 – Énigmes n°9 – Énigmes n°10 – Énigmes n°11 – Énigmes n°12 – Énigmes n°13 – Énigmes n°14 – Énigmes n°15 – Énigmes n°16 – Énigmes n°17 – Énigmes n°18Énigmes n°19Énigmes n°20Énigmes n°21Énigmes n°22 – Énigmes n°23

• «.¸¸.¤°´¯`•๓.๔• ´¯`°¤.¸¸.»•

À TOUTE VITESSE
Bicyclette, automobile ou train sont parfois un personnage central dans certaines œuvres. Saurez-vous rendre à chaque auteur son moyen de transport de prédilection ?
Épisode 1/2
• «.¸¸.¤°´¯`•๓.๔• ´¯`°¤.¸¸.»•

1 – Jack Kerouac
2 – Sébastien Japrisot
3 – J. G. Ballard
4 – Michel Déon
5 – Georges Perec

★━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━★

a – Un taxi mauve
b – Éros dans un train chinois
c – Sur la route
d – La Bête humaine
e – Zazie dans le métro
f – Quel petit vélo à guidon chromé au fond de la cour ?
g – Les Voyageurs de l’impériale
h – Petit éloge de la bicyclette
i – La Dame dans l’auto avec des lunettes et un fusil
j – La Prose du Transsibérien
k – Crash !

• «.¸¸.¤°´¯`•๓.๔• ´¯`°¤.¸¸.»•

Source

LES SOLUTIONS
1.c –
Jack Kerouac, Sur la route

81tz9rqe9ul«Un gars de l’Ouest, de la race solaire, tel était Dean. Ma tante avait beau me mettre en garde contre les histoires que j’aurais avec lui, j’allais entendre l’appel d’une vie neuve, voir un horizon neuf, me fier à tout ça en pleine jeunesse ; et si je devais avoir quelques ennuis, si même Dean devait ne plus vouloir de moi comme copain et me laisser tomber, comme il le ferait plus tard, crevant de faim sur un trottoir ou sur un lit d’hôpital, qu’est-ce que cela pouvait me foutre ? J’étais un jeune écrivain et je me sentais des ailes.
Quelque part sur le chemin je savais qu’il y aurait des filles, des visions, tout, quoi ; quelque part sur le chemin on me tendrait la perle rare.»

2.i –
Sébastien Japrisot, La Dame dans l’auto avec des lunettes et un fusil

51pjgk7w6tlElle est la plus blonde, la plus belle, la plus myope, la plus sentimentale, la plus menteuse, la plus vraie, la plus déroutante, la plus obstinée, la plus inquiétante des héroïnes. La dame dans l’auto n’a jamais vu la mer, elle fuit la police et se répète sans cesse qu’elle n’est pas folle… Pourtant… Ce qui lui arrive est à n’y rien comprendre. On lui a cassé la main, dans une station-service. Juste la main, sans lui prendre l’argent. Comme pour lui dire que partout, où qu’elle soit, on pourra lui faire mal, par petits bouts, jusqu’à la fin, que jamais, quelle que soit la fuite, elle ne pourra être seule, libérée de ce qu’elle sait, du passé et de ce qu’elle cache…

3.k –
J. G. Ballard, Crash !

 817hqrp6j8lAprès avoir causé la mort d’un homme lors d’un accident de voiture, James Ballard, le narrateur, développe une véritable obsession pour la tôle froissée. Enrôlé par Vaugham, un ex-chercheur qui aime reconstituer des accidents célèbres et va même jusqu’à en provoquer pour assouvir ses pulsions morbides, Ballard se verra progressivement initié à une nouvelle forme de sexualité : le mariage de la violence, du désir et de la technologie. 
Avec Crash !, premier volet de la «Trilogie de béton, J. G. Ballard ausculte les rapports de l’homme à la technologie dans un monde perverti par les machines, et livre un roman troublant, qui mêle perversion sexuelle et réflexion politique.

4.a –
Michel Déon, Un taxi mauve

417e9qkuall«C’était bien Anne, et quand nous approchâmes, courant dans les derniers cent mètres, la marée montante lui léchait déjà les pieds. Étendue sur le dos, un bras replié sous elle, maculée de vase, elle offrait au ciel son visage livide sur lequel le sang coulant du front avait déjà séché, engluant une paupière et les cheveux épars. Je défis son blouson de daim et passai la main sur sa poitrine. Une mince chemise protégeait un sein tiède qui se soulevait par saccades.»

 

 

5.f –
Georges Perec, Quel petit vélo à guidon chromé au fond de la cour ?

91gral754flDe temps à autre, il est bon qu’un poète, que n’effraie pas l’air raréfié des cimes, ose s’élever au-dessus du vulgaire pour, dans un souffle épique, exalter notre aujourd’hui. Car ne nous y trompons pas : ces courageux jeunes gens qui, au plus fort de la guerre, ont tout tenté (en vain, hélas !) pour éviter l’enfer algérien à un jeune militaire qui criait grâce, ce sont les vrais successeurs d’Ajax et d’Achille, d’Hercule et de Télémaque, des Argonautes, des Trois Mousquetaires et même du Capitaine Nemo, de Saint-Exupéry, de Teilhard de Chardin…
Quant aux lecteurs que les vertus de l’épopée laissent insensibles, ils trouveront dans ce petit livre suffisamment de digressions et de parenthèses pour y glaner leur plaisir, et en particulier une recette de riz aux olives qui devrait satisfaire les plus difficiles.

..•.¸¸•´¯•.¸¸.ஐ Page d'accueil ஐ..•.¸¸•´¯•.¸¸.

▓▒░ PAGE FB ░▒▓