Antonio Machado, Chants de Castille

Jamais je n’ai cherché la gloire

Ni voulu dans la mémoire

Des hommes

Laisser mes chansons

Mais j’aime les mondes subtils

Aériens et délicats

Comme des bulles de savon.

J’aime les voir s’envoler,

Se colorer de soleil et de pourpre,

Voler sous le ciel bleu, subitement trembler,

Puis éclater.

Antonio Machado, Proverbes et Chansons
traduction : Sylvie Léger et Bernard Sesé
Tous droits réservés © Editions Gallimard

Mon anthologie personnelle (Logo cliquable)

LOGO espace poétique

..•.¸¸•´¯`•.¸¸.ஐ Page d’accueil ஐ..•.¸¸•´¯`•.¸¸.

▓▒░ PAGE FB ░▒▓

 

 

2 commentaires

  1. « Machado dort à Collioures
    Trois pas suffirent hors d’Espagne
    Pour que le ciel pour lui se fit lourd
    Il marcha dans cette campagne
    Et ferma les yeux pour toujours »… Aragon (chanté par Ferrat)
    J’adore ce poète contemporain de Desnos aussi . 😉 ♥

    Aimé par 1 personne

Déposez vos mots ici ! Votre avis est important pour moi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s