Bon anniversaire, Robert Desnos

Un jour qu’il faisait nuit
Il s’envola au fond de la rivière.
Les pierres en bois d’ébène, les fils de fer en or et la croix sans branche.
Tout rien.
Je la hais d’amour comme tout un chacun.
Le mort respirait de grandes bouffées de vide.
Le compas traçait des carrés et des triangles à cinq côtés.
Après cela il descendit au grenier.
Les étoiles de midi resplendissaient.
Le chasseur revenait carnassière pleine de poissons
Sur la rive au milieu de la Seine.
Un ver de terre, marque le centre du cercle sur la circonférence.
En silence mes yeux prononcèrent un bruyant discours.
Alors nous avancions dans une allée déserte où se pressait la foule.
Quand la marche nous eut bien reposé
nous eûmes le courage de nous asseoir
puis au réveil nos yeux se fermèrent
et l’aube versa sur nous les réservoirs de la nuit.
La pluie nous sécha.

Robert Desnos, Langage cuit

Robert Desnos est né le 4 juillet 1900

À quelques jours près, il aurait pu apporter sa contribution à l’Agenda Ironique de juin.

Mon anthologie personnelle (Logo cliquable)

LOGO espace poétique

..•.¸¸•´¯`•.¸¸.ஐ Page d’accueil ஐ..•.¸¸•´¯`•.¸¸.

▓▒░ PAGE FB ░▒▓

 

19 commentaires

    1. C’est un coup de coeur de mes dernières lectures, cette Légende d’un dormeur éveillé. J’ai, de surcroît, eu le privilège d’assister à sa présentation par l’auteur en personne.
      Gaëlle Nohant offrait son roman comme si elle avait partagé la vie de Robert Desnos. D’ailleurs, c’est presque vrai, tant ses recherches sont fines, précises et empreintes de tendresse. Un roman qui ne peut que laisser des traces indélébiles dans l’univers d’une lectrice qui apprécie la poésie de Monsieur Desnos et la plume de Madame Nohant.

      Aimé par 1 personne

  1. Pour les bougies il convient d’additionner le nombre d’années de chacun d’entre vous et de virtuellement diviser le résultat par trois. Ou le contraire ?
    J’aimerais m’inviter à la teuf mais je n’ose pas demander…
    🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Je veux bien me charger de l’opération mathématique si mes co-naisseurs me confient le nombre d’années de leur vie. Je pense, néanmoins que je vais plomber la moyenne !
      Serais-tu, toi aussi, de ce sympatrique mois de juillet qui vit naître tant d’illustres blogueurs contemporains ? 😉

      Aimé par 1 personne

    2. C’est une excellente question !!! Je vais consulter ma carte d’identité et je vérifie ! La dernière fois, elle indiquait 21.
      Mais le mois du 21 n’a pas encore été inventé, que je sache. A moins que personne ne m’ait rien dit. On me cache tout, c’est incroyable !!!
      😀

      Aimé par 1 personne

Déposez vos mots ici ! Votre avis est important pour moi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s