La dictée du lundi #3

À force de chercher une police d’écriture qui satisfasse tout le monde, je vais finir par en perdre mon latin (et mes yeux). Si je ne propose pas le texte « fautif » dans une police conventionnelle, c’est pour que la détection des erreurs orthographiques soit moins facile, parce que notre œil, moins accoutumé, est aussi moins prompt à signaler l’aberration à notre cerveau. C’est une technique, en pédagogie, pour que les enfants s’habituent à lire et reconnaître toutes sortes de caractères.

Voyons si cette forme sera mieux acceptée. Il s’agit d’un texte d’Anatole France, dans lequel j’ai subrepticement et volontairement glissé quelques coquilles. Dix-huit, pour être précise.
La dernière ligne a sauté, je ne sais pas bien pourquoi.
Voici ce à quoi vous avez échappé :

anatole dernière phrase

Les dénicherez-vous ? Laissez vos notations en commentaire, et retrouvez la correction ici, vendredi matin.

À vos gommes vengeresses !

ANATOLE FRANCE TEXTE

Sans titre 5FACEBOOK

10 commentaires

  1. glissais, fut, m’eut, fut, promis, rudement, m’approchais, celui-là, méprisable, s’entrouvrit, mot, devenez-vous, mise, je balaie (aye), têtes basses, celui-là, m’approchais

    J'aime

  2. D’abord un grand merci pour cette nouvelle police -tres jolie-, et vos efforts pour la debusquer. ❤
    tranquillite
    fut
    rudement
    celui-la
    meprisable
    commune
    s'entrouvrit
    mot
    mise
    balaie

    J'aime

Un truc à me dire ? N'hésitez pas, j'adore vous lire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s