Voici l’incipit d’un roman dans lequel je suis immergée depuis quelques jours. Je n’en suis qu’au tiers de sa lecture ; il emmène le lecteur (comme celui de Gaëlle Nohant dans « Légende d’un dormeur éveillé ») dans le monde des artistes du début du XX° siècle et dans celui de l’amour sans partage. Mais je vous en dirai davantage la semaine prochaine.

Ce roman, c’est :

TITRE

 

Comment allons-nous imaginer la suite de cette rencontre-coup-de-foudre ?

À nous, jusqu’au 11 mars, à 20 h… Vos contributions ne dépasseront pas 100 mots, comme stipulé dans la règle du jeu.

 

ACCUEILlogo-facebook-1