Incipi’Turbulent #24

Je vous propose l’incipit d’un de mes romans « coup de coeur ».

Femme à la mobylette
Jean-Luc Seigle

Comment poursuivriez-vous ?

capture2bde28099ecc81cran2b2015-03-022bacc802b14-13-13Vous avez jusqu’au dimanche 11 février pour proposer votre contribution en commentaire de ce billet.

Je vous conseille de lire la règle du jeu, pour mieux comprendre le principe de ce jeu d’écriture hebdomadaire (règle qui, notamment, vous invite à la concision).


Mercredi 14 février, vous pourrez découvrir la compilation que j’aurai faite de nos propositions, ainsi que les premières pages du roman, son résumé et la bio/bibliographie de l’auteur. Peut-être alors, aurez-vous envie de lire ce livre ? Parce que ce défi d’écriture est aussi prétexte à faire découvrir un roman !

role-ecrivain-public

 

Lydia/Mes Promenades Culturelles ~ L’atelier sous les feuilles ~ Patchcath ~ Laurence/Palette d’expressions ~

ACCUEILlogo-facebook-1

 

12 commentaires

  1. Comme elle repose son premier bol [le grand, rond et creux, à motif bleu simili art déco, qui l’accompagne depuis le pensionnat, aussi ébréché et fêlé qu’elle, mais qui tient toujours sa dose de café noir], elle entend un pas hésitant derrière la porte. ça doit être le Garçon qui, rentré d’hier, va venir quémander son café. Elle pense au chat qui dort, roux sur la galette, immanquable. Ils vont se voir, c’est comme ça. Tant pis ou tant mieux. Elle est trop encore trop débobinée par s’en préoccuper vraiment.

    Aimé par 1 personne

  2. 56 mots 🙂

    Toute la nuit les chiffres ont voltigé devant ses yeux
    67 euros de cantine, 123 euros d’électricité, elle a failli s’endormir au moment où une chaussure (virtuelle) est venue lui cogner le front : 19,90 les chaussures de sa petite dernière, deux fois qu’elle recolle les précédentes! Cette fois il faut investir ! comment trouver tout cet argent ?

    J'aime

  3. Oh là là, déjà quatre participants !

    Voici donc ma contribution en 109 mots.

    Drôle de goût, ce café. Plutôt un jus de chaussette au sirop d’érable. Cette nuit, elle pensait à ses parents disparus. Lorsqu’elle était enfant, son père l’appelait la Reine des Dodos. Quant à sa mère, elle lui préférait le surnom affectueux de Marmotine. Elle souriait à cette évocation. Souvent, ses rêves étaient peuplés de créatures insomniaques qui ne parvenaient même pas rompre son profond sommeil. Qu’est donc devenu ce petit carnet où elle notait tous ces rêves ? Elle se souvient vaguement de l’un d’entre eux où il était question d’une écrevisse, d’un liseron et d’une pastèque. De toute façon, ce matin, elle a la tête dans le sirop.

    J'aime

  4. 70 mots sans beaucoup d’inspiration…
    Elle l’aime corsé, presque brûlant avec deux sucres. Le regard vague, elle regarde le jour qui s’agite. Les voitures, à l’arrêt, s’impatientent. Les piétons, les devancent, le pas alerte, la mine réjouie : le pouvoir du passant que rien n’arrête. Il a l’air de faire froid. Après la nuit qu’elle vient de passer Reine se demande comment elle va pouvoir affronter la journée qui s’annonce avec l’énergie qui lui manque.

    J'aime

  5. Bonjour

    Voici mes mots pour cet Incipit#24 Elle a brodé toute la nuit pour finir ces ouvrages pour le défilé de demain. Ses yeux sont humides de fatigue, ses doigts sont meurtris et brûlants et il fait froid devant cette fenêtre, mais elle pourra livrer les vêtements couverts de pierres et de perles et satisfaire sa commande à temps. Le loyer et le chauffage seront payés pour ce mois encore et elle pourra même faire sauter les crêpes avec ses enfants ce soir.

    Avec tout mon sourire à bientôt Cath

    J'aime

  6. Voici ma contribution :
    « Dans trois jours, elle sera dehors, sans toit. Foutue à la porte de chez elle par cet huissier intransigeant qui ne veut pas comprendre que le licenciement dont elle a fait l’objet l’a mise sur la paille. » (37 mots)

    J'aime

Déposez vos mots ici ! Votre avis est important pour moi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s