Puzzl’ar’turbulent

Le temps passe ; mais n’allez pas croire que j’ai oublié nos petits jeux entre personnes de bonne compagnie ! J’ai simplement fait une pause. Pas à cause des festivités, non. Mais en raison de la détresse dans laquelle se retrouvent deux de mes amies. J’avais perdu les mots et le sens de la fantaisie.

Ce n’est pas parce que le livre de 2017 s’est refermé dans la nuit de dimanche à lundi que va cesser leur chagrin et que j’oublierai de penser à elles.

Qu’a-t-elle de nouvelle, cette année, si ce n’est qu’un certain dimanche 9 août 1564, le jeune roi Charles IX signa le très célèbre Édit de Roussillon (en Isère) qui fixait au 1er janvier le début de l’année calendaire dans toute la France :

« Voulons et ordonnons qu’en tous actes, registres, instruments, contracts, ordonnances, édicts, tant patentes que missives, et toutes escriptures privées, l’année commance doresénavant et soit comptée du premier jour de ce moys de janvier (…).
Donné à Roussillon le neufiesme jour d’aoust, l’an de grâce mil cinq cens soixante quatre. Ainsi signé par le roy en son conseil, Sébastien de l’Aubespine. Et scellé à double queue à cire jaune »
.

Exit donc 2017 ; entrance de 2018. Et, las, demeure la désespérance. Nous venons de célébrer le 453ème jour de l’An depuis que Charles en a ainsi décidé. Inlassablement le temps fuit, peu soucieux du désarroi et de la cruauté du sort, alors je vais reprendre le cours de nos rencontres en vous proposant ce puzzle à reconstituer d’ici ce soir à 20 h. Vous verrez, il est tout à fait d’actualité, et vous n’aurez probablement aucun mal à :

– indiquer le nom de l'auteur de cette oeuvre (1887/1985)
– en donner le titre et la date de sa composition

À ce soir, amusez-vous bien.

ACCUEILlogo-facebook-1

18 commentaires

  1. Haaa j’ai vu le résultat avant le puzzle et je pourrais faire un copié-collé de mon commentaire laissé sur la « réponse » tant ta générosité me touche, tu ne peux savoir à quel point, et en plus cette année , ce Noël eût été vraiment joyeux si…il n’y avait pas eu cette horreur indescriptible qui fait que ma vie maintenant se découpe en deux morceaux : avant et après le 15 septembre… Quant à celle d’Anne, son chemin de croix est encore plus long mais tout aussi épouvantable. Et comme tu le dis, hélas 2018 ne changera rien aux détresses qui ont envahi nos vies d’un voile noir avant l’heure… et risque même de nous le voir porter ce voile… Mais n’y pensons pas, pas trop pour ne pas gâcher les beaux instants de vie et les petits bonheurs qui restent malgré le tic-tac implacable du temps qui joue contre nous un match inégal… 😦
    Quant au titre en anglais, je dirais « Clock with a blue wing » qui est juste la traduction littérale mais je n’ai pas vérifié.
    Bisous tous doux ma Tine♥♥♥

    Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir Martine,
      Non, je n’ai pas oublié le lien, puisque la réponse apparaîtra dans un nouveau billet, ce soir à 20 h… Donc, rassure-toi, tu as toujours un œil de lynx 😉
      Merci pour tes vœux, douce et belle année pour toi aussi et ceux que tu aimes ❤

      J'aime

  2. Avant même de recomposer le puzzle, me croiras-tu, j’ai tout de suite reconnu le « bleu » de Chagall. Il est vrai qu’il est un de mes peintres préférés.
    Le titre de l’oeuvre : Horloge avec une aile bleue (1949). On trouve aussi un titre en anglais (?).
    Bonané 2018, chère Martine.

    Aimé par 1 personne

  3. En effet, belle représentation du temps qui s’envole, même si je suis désolée de lire que c’est une période difficile pour toi et tes amies. Le temps avance et on avance avec lui…
    Merci en tout cas du partage de cette anecdote que je ne connaissais pas, dans ma naïveté je pensais que l’année avait toujours commencé au premier janvier… J’aime l’ancienne graphie « doresénavant », je me demande s’il y a un lien avec « d’ores et déjà » 🙂

    J'aime

      1. l’aile bleue ?
        elle bat, l’aile bleue.
        et ça n’est déjà pas mal
        de sa part.
        Et ça n’est pas mal
        non plus de savoir qu’il y a
        cette horloge de plume
        qui à chaque battement
        nous emporterait plus loin
        juste au dessus du vent
        pour une heure de plume
        un instant duveteux
        loin au dessus du préchi-précha
        des secondes mécaniques
        prédécoupées et remâchées
        des horloges du temps d’ici.
        Mais bien sûr,
        ça ne sert à rien de le dire
        à rien de l’écrire.
        Bien sûr.
        Chacun sait qu’il suffit de la rêver,
        cette aile bleue
        et ses plumes bleues
        qui vole loin des horloges
        et puis voilà.

        🙂

        Aimé par 1 personne

  4. le peintre c’est Marc Chagall l’oeuvre né en Biélorussie et mort à Saint Paul de Vence peintre prolifique dont les toiles sont presque toutes en bleu, on parle du bleu Klein du bleu Matisse mais celui de Chagall est superbe, il a peint en 1949 Passage à l’ heure d’hiver , « la pendule à l’ aile bleue (1949) »
    bonne année plein de bises

    Aimé par 1 personne

Répondre à Asphodèle Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s