Nous qui sommes rescapés

de la nuit des étoiles

Nous qui sommes

descendants lointains

du rayonnement stellaire

poussière dans l’univers,

poussière de l’univers

et univers nous-mêmes

ne nous laissons pas éparpiller

comme cendres refroidies

ne nous laissons pas éteindre

essayons de briller

rayonnons plus fort

essayons de donner

un peu plus de lumière

répandons en nous

et autour de nous

un peu plus de clarté

 

Nous portons en nous

notre étoile future.

**********

— Faut-il souhaiter à la mer
de rester la mer ?
à l’herbe de pousser ?
à l’oiseau de chanter ?

— Ils peuvent s’en passer.

— Faut-il souhaiter aux hommes
d’être humains ?
de vivre en paix ?

— Pas sûr
que cela suffise…
Mais comment s’en passer ?

Francis Combes

Le site du poète est ici.

ACCUEILlogo-facebook-1