Nicanor Parra, « Poèmes et Antipoèmes »

TEST

Qu’est-ce qu’un antipoète :

Un négociant en urnes et cercueils ?
Un prêtre qui ne croit en rien ?
Un général qui doute de lui-même ?
Un vagabond qui se moque de tout
Vieillesse et mort comprises ?
Un interlocuteur de mauvais caractère ?
Un danseur au bord de l’abîme ?
Un narcisse qui aime tout le monde ?
Un plaisantin sanglant
Délibérément misérable ?
Un poète qui dort sur une chaise ?
Un alchimiste des temps modernes ?
Un révolutionnaire de poche ?
Un petit-bourgeois ?
Un charlatan ?

un dieu ?

un innocent ?

Un villageois de Santiago du Chili ?

Soulignez
La phrase qui vous semble correcte.

Qu’est-ce que l’antipoésie :

Une tempête dans une tasse de thé ? 
Une tache de neige sur un rocher ? 
Un plateau plein d’excréments humains 
Comme le croit le père Salvatierra16 ? 
Un miroir qui dit la vérité ?
Une gifle au visage 
Du Président de la Société des Écrivains ?
(Que Dieu l’ait en son saint royaume)
Un avertissement aux jeunes poètes ?
Un cercueil à réaction ?
Un cercueil à force centrifuge ?
Un cercueil à gaz de paraffine ?
Une chapelle ardente sans défunt ?

Marquez d’une croix
La définition qui vous semble correcte.

Nicanor Parra, « Poèmes et Antipoèmes », 1937-2014
Traduit de l’espagnol par Bernard Pautrat avec la contribution de Felipe Tupper
© Le Seuil,  2017

5 commentaires

  1. Nicanor Parra a cherché à rendre la poésie à sa vérité, en prenant le contrepieds de son institutionnalisation et de sa banalisation. La poésie, c’est autre chose qu’un genre littéraire, c’est tellement plus : une voie terriblement exigeante, faire la vérité en soi pour rejoindre la vérité du monde et en témoigner, célébrant corps et âme, tête et coeur l’inouï de la vie. Accidentellement, elle peut donner naissance à des poèmes et à une oeuvre littéraire, mais essentiellement, il s’agit de vivre la vie, d’atteindre le point d’incandescence de notre présence au monde : sous la banalité des jours qui passent, quelque chose d’extra-ordinaire a lieu. Il s’agit, pour le poète, de vivre avec toute l’intensité qu’offre (et mérite) la vie, et d’y inviter ses semblables. Et cela quel qu’en soit le prix.

    Aimé par 2 personnes

Un truc à me dire ? N'hésitez pas, j'adore vous lire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s