Pénurie annoncée…

Voyons voir si le livre,
c’est comme le beurre, ou l’essence, ou le sucre…
en cas d’annonce de pénurie
imminente. 

(Sur une idée de Caroline Doudet, l’Irrégulière)

DIVERS

ACCUEILlogo-facebook-1

8 commentaires

  1. Parfois je cauchemarde : et si j’avais lu tous les livres ? Puis je me réveille en sueur et je me dis, ce ne sera JAMAIS possible car je ne crois pas au déclin du livre, tout simplement parce qu’il y a des femmes (et j’insiste) qui font vivre les librairies et les partages de livres, parce que dans tous les pays du monde, il y a des écrivains et des auteures, des amateurs et des lecteurs, parce qu’il y a de la diversité et que même s’il y a des terroristes, ils ne pourront jamais éradiquer la pensée et l’envie de la partager. C’était la minute philosophique et révolutionnaire.

    Aimé par 1 personne

  2. Pénurie de livres, mais nous allons mourir de, voyons, de, de quoi au fait ?
    La faim, c’est quand on ne mange pas, la soif, c’est quand on ne boit pas.
    Mais le manque de livre, il manque un mot pour le dire.
    Mourir d’alivre ?

    Aimé par 1 personne

  3. Je m’en moque, j’ai un stock suffisant pour tenir jusqu’à la fin de mes jours 😉 Je pourrai même faire du marché noir ha ha ha !!!!! (rire sardonique).

    Aimé par 1 personne

Déposez vos mots ici ! Votre avis est important pour moi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s