Langston Hughes, KU KLUX

Ils m’emmenèrent
Vers un lieu solitaire.
Ils dirent : « Tu y crois
À la grande race des Blancs ? »
Je dis : « Monsieur,
À dire la vérité,
Je veux bien croire n’importe quoi
Si seulement vous me lâchez. »
Le Blanc dit : « Mon garçon
Comment se peut-il
Que tu sois là
Et que tu m’assassines ? »
Ils me frappèrent sur la tête
Et m’envoyèrent par terre.
Et puis à coups de pied
Ils me rossèrent.
Un vantard dit : « Espèce de Nègre
Regarde-moi bien en face,
Et dis-moi que tu y crois
À notre grande race. »

Langston Hughes (1902-1967), Shakespeare in Harlem
Traduction française de François Dodat
extraite du recueil Langston Hughes, « Poètes d’Aujourd’hui »,
© Éditions Seghers

ACCUEILlogo-facebook-1

3 commentaires

Déposez vos mots ici ! Votre avis est important pour moi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s