La règle du jeu est ici.

Rester impassible. Être parfaitement lisse et quelconque. Rien sur mon visage ou dans mes gestes ne doit me trahir. Ni excitation anormale, ni sueurs inquiètes. Je le regarde à la dérobée, souvent, mais je ne peux pas le fixer comme j’aimerais.

Laurent Gaudé, La porte des enfers

sourceTic-tac, tic-tac, tic tac… il ne reste que trois heures et quarante-cinq minutes pour compléter cet incipit, et ainsi, se joindre aux sept participantes qui se sont déjà lancées dans l’aventure.

 

 

ACCUEILlogo-facebook-1