Blaise Cendrars, Moisson

Une six-cylindres et deux
Fords au milieu des champs
De tous les côtés et jusqu’à l’horizon les javelles légèrement inclinées tracent un damier de losanges hésitants
Pas un arbre
Du nord descend le tintamarre de la batteuse et de la
fourragère automobiles
Et du sud montent les douze trains vides qui viennent
charger le blé

ACCUEILlogo-facebook-1

3 réflexions sur “Blaise Cendrars, Moisson

Vos commentaires sont bienvenus et appréciés, et vous n'êtes pas obligés d'avoir un blog pour en déposer. La modération est activée, mais je les publie tous, après lecture.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s