Vert-de-gris
Ça n’allait pas mieux au temps passé
On s’éclairait à la chandelle
Qu’on éteignait au plus petit rayon de lune
Les poissons ne sentaient pas bon
Sauf ceux-là qu’on pêchait soi-même
Les mêmes maladies qu’aujourd’hui
S’appelaient alors peste et choléra
On vous amputait avec la scie du boucher
L’amour était aussi malaisé
Et les enfants désastreux
Il fallait écrire avec une plume rouillée
Il fallait manger du pain sec
Mais il était meilleur que le frais d’aujourd’hui
La lanterne magique n’était pas plus drôle que le cinéma
Les peintures étaient sombres
Les cloches faisaient leur vacarme
Dès le fin matin
Les sentines puaient
Quand on ne travaillait pas on s’embêtait
On était aussi pauvres que les avares
On était gais comme des poivrots joyeux. 

Louis Scutenaire – Mes inscriptions 1980-1987
© Btassa 1990

ACCUEILlogo-facebook-1