Hubert Robert, La Passerelle

Hubert Robert (1733-1808), peintre
Portrait d’Hubert Robert de Louise Élisabeth Vigée Le Brun (1788)

Hubert Robert vient d’un milieu social privilégié, il est né le 22 mai 1733 d’un père qui est intendant de la famille de Stainville. Son éducation poussée fait qu’il sait le latin et le grec et est formé aux usages sociaux du grand monde, ce qui lui permet de s’y intégrer et s’y sentir à l’aise.

Arrivé à Rome le 4 novembre 1754, Hubert Robert ne retourne en France que le 24 juillet 1765. Grâce à l’appui du comte de Stainville, Hubert Robert obtient une place de pensionnaire à l’Académie de France à Rome, de 1759 à 1762, sans avoir remporté le prestigieux Prix de Rome.

Un peintre paysagiste et visionnaire

Précédé par une excellente réputation de dessinateur d’architectures en ruines, Hubert Robert est de retour à Paris au mois d’août 1765. Quand il présente le 26 juillet 1766, à l’Académie royale de peinture et de sculpture, un caprice architectural, Le Port de Ripetta à Rome (Paris, Ensba, inv. MU 2625), il est agréé et reçu durant la même séance, en tant que « peintre d’architecture ». Obtenant ainsi le droit d’exposer au Salon, il présente en 1767 plusieurs peintures et dessins d’architectures en ruines salués par la critique, Diderot en tête.

2017.05.09
Hubert Robert, La Passerelle, 1767

Voici ce que dira Diderot à propos de La Passerelle :

« Imaginez, sur deux grandes arches cintrées, un pont de bois, d’une hauteur et d’une longueur prodigieuses. Il touche d’un bout à l’autre de la composition, et occupe la partie la plus élevée de la scène. Brisez la rampe de ce pont dans son milieu, et ne vous effrayez pas, si vous le pouvez, pour les voitures qui passent dans cet endroit. Descendez de là. Regardez sous les arches, et voyez dans le lointain, à une grande distance de ce premier pont, un second pont de pierre qui coupe la profondeur de l’espace en deux, laissant entre l’une et l’autre fabrique une énorme distance. Portez vos yeux au-dessus de ce second pont, et dites-moi, si vous le savez, quelle est l’étendue que vous découvrez. Je ne vous parlerai point de l’effet de ce tableau. Je vous demanderai seulement sur quelle toile vous le croyez peint. Il est sur une très-petite toile, sur une toile d’un pied dix pouces de large, sur un pied cinq pouces de haut. »

Le 15 avril 1808, il décède, sans héritiers, d’une apoplexie.

Durant les années passées en Italie, il a accumulé dessins et croquis de paysages en ruines, d’où son surnom de « Robert des ruines ». Ses peintures montrent des interprétations poétiques de paysages, des vues de Rome, de Paris et d’Île-de-France.

f191-a-robert-grande-galerie-ruines
Vue imaginaire de la Grande Galerie du Louvre en ruines Hubert Robert

Il a peint également des fantaisies, par exemple, la grande galerie du Louvre en ruines. Il fit aussi des croquis d’après nature (et des tableaux en atelier) de l’incendie de l’Hôtel-Dieu (en 1772), et de la démolition du pont Notre-Dame. Il exposait régulièrement aux Salons du Louvre, et aimait travailler pour les collectionneurs et les aristocrates.

Le musée de Valence, le musée du Louvre, la bibliothèque municipale de Besançon et le musée de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg conservent une importante collection de dessins et de peintures d’Hubert Robert.

Et non ! L’oeuvre que le puzzle dissimulait ne s’intitule pas « Jardins Secrets » que voici :

pont_sous_pont_hubert-robert-dunkerque
Hubert Robert, Jardins Secrets, 1769

Cette toile est exposée au musée de Dunkerque.

Bravo à Andréa, la « Proustienne », pour sa perspicacité ! Clic sur son pseudo, pour découvrir son blog… très Proustien…

 

ACCUEILlogo-facebook-1

10 réflexions sur “Hubert Robert, La Passerelle

  1. Ping: BLEU COEUR

Vos commentaires sont bienvenus et appréciés, et vous n'êtes pas obligés d'avoir un blog pour en déposer. La modération est activée, mais je les publie tous, après lecture.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s