Dimanche, j’ai publié un poème de Serge Pey – Dehors est une maison qui a induit un commentaire poétique de Carnets Paresseux. Un poème auquel j’ai spontanément répondu sous la même forme. Ce dialogue nous a plu et amusés et nous sommes convenus de publier, ce matin, à l’aube, chacun notre participation.

Nous avions envisagé de proposer cet échange poétique dans le cadre des cahiers des poésies du jeudi chez Asphodèle. Mais, parfois, la vie est une affliction qu’Isabelle vit dans le chagrin et dans le déchirement, en ce moment précisément.

Alors, nous nous unissons tous les deux, pour lui dire notre amitié.

À notre manière.

Voici les liens, pour visiter:
– Serge Pey - Dehors est une maison
– Carnets Paresseux
– Asphodèle
Les petits cirques
reviendront, le mois prochain.
Ils s’installeront
sur les places de nos villages
beuglant le programme
du spectacle à venir.
Miteux lamas
au regard impavide
Chameaux loqueteux
à moins qu’ils ne soient
dromadaires
Et chacun d’exhiber
sa diseuse de bonne aventure
tireuse de cartes
d’un jeu truqué
fréquenté par une myriade de valets de pique
pour l’occasion travestis en dames de cœur
Et chacun de faire parade
de certifier
que les lapins – surtout les blancs
sortiront toujours des chapeaux
que les miroirs sans tain
refléteront toujours des alouettes
déplumées
Et si nos voix leur donnons,
probablement
pendant cinq ans
aphones deviendrons.

©Martine Crasez, 11/05/2017

anniv

ACCUEILlogo-facebook-1