Émilie Chazerand & Gaëlle Souppart, Les Papas de Violette

Violette est heureuse, elle partage sa vie avec des parents qu’elle aime et qui l’aiment. Qui lui apprennent à danser le tango, qui la chérissent quand elle a une gastro, qui lui lisent des histoires, qui l’aident à faire ses devoirs de maths, qui apaisent ses cauchemars… bref qui l’aiment tout le temps, et même qu’ils l’obligent à goûter ce qu’elle n’aime pas.

Des parents, quoi ! Des qu’on aime à l’infini et qu’on déteste parfois autant qu’on les aime.

Quelle mouche a donc piqué Émilie Chazerand & Gaëlle Souppart ? Une histoire bisounours ? Une de celles qui cortègent la célèbre phrase « Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants » ? D’enfant, ces deux-là n’ont que Violette.

Et ces deux-là, ce sont Papa et Papou. Violette est « l’étoile, la perle, le génie » de deux papas.

Le problème – celui des autres enfants qui rapportent ce qu’ils entendent – c’est qu’à la fréquenter, on risque d’attraper une maladie grave, contagieuse et incurable : « le violettus « . C’est Cécile qui le dit… mais Cécile …

C’est un album tendre ; la plume est sage et sincère. Pas dithyrambique, pas prédicante. C’est un album plein d’amour, illustré avec fraîcheur et naturel. Aucune provocation, aucune apologie. Pas mièvre, pas donneur de leçon.

C’est pour ça, pour tout ça que je l’aime et que j’ai envie de le faire déguster.

20170406_082224_InPixio
Les Papas de Violette, Émilie Chazerand & Gaëlle Souppart © Gautier Languereau, 2017

T’es sûre que t’es une vraie fille ? Si ça se trouve, t’as un zizi !

20170406_082257
Les Papas de Violette Émilie Chazerand & Gaëlle Souppart © Gautier – Languereau, 2017

Parce que mes deux papas sont comme mes deux bras, mes deux pieds ou mes deux oreilles : s’il m’en manque un, ce n’est plus pareil.

Émilie Chazerand & Gaëlle Souppart
Les Papas de Violette
© Gautier - Languereau - mars 2017
à partir de 6 ans

LOGOVoici ma troisième participation au challenge #AvrilenAlbums organisé par Bookwormette, du blog Pilalire.

Voir :

  1. La Belle et la Bête, Carole Martinez & Violaine Leroy.
  2. Au galop les mots, Martine Bourre

ACCUEILlogo-facebook-1

Une réflexion sur “Émilie Chazerand & Gaëlle Souppart, Les Papas de Violette

Vos commentaires sont bienvenus et appréciés, et vous n'êtes pas obligés d'avoir un blog pour en déposer. La modération est activée, mais je les publie tous, après lecture.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s