Jacques Prévert, Grand bal de printemps

Étranges étrangers
Kabyles de la Chapelle et des quais de Javel
hommes des pays lointains
cobayes des colonies
Doux petits musiciens
soleils adolescents de la porte d’Italie
Boumians de la porte de Saint-Quen
Apatrides d’Aubervilliers
brûleurs des grandes ordures de la ville de Paris
ébouillanteurs des bêtes trouvés morts sur pied
au beau milieu des rues
Tunisiens de Grenelle
embauchés débauchés
manœuvres désœuvrés
Polacks du Marais du Temple des Rosiers
Cordonniers de Cordoue soutiers de Barcelone
pêcheurs des Baléares ou bien du Finisterre
rescapés de Franco
et déportés de France et de Navarre
pour avoir défendu en souvenir de la vôtre
la liberté des autres
Esclaves noirs de Fréjus
tiraillés et parqués
au bord d’une petite mer
où peu vous vous baignez
Esclaves noirs de Fréjus
qui évoquez chaque soir
dans les locaux disciplinaires
avec une vieille boîte à cigares
et quelques bouts de fil de fer
tous les échos de vos villages
tous les oiseaux de vos forêts
et ne venez dans la capitale
que pour fêter au pas cadencé
la prise de la Bastille le quatorze juillet
Enfants du Sénégal
dépatriés expatriés et naturalisés
Enfants indochinois
jongleurs aux innocents couteaux
qui vendiez autrefois
aux terrasses des cafés
de jolis dragons d’or faits de papier plié
Enfants trop tôt grandis et si vite en allés
qui dormez aujourd’hui de retour au pays
le visage dans la terre
et des bombes incendiaires labourant vos rizières
On vous a renvoyé
la monnaie de vos papiers dorés
on vous a retourné
vos petits couteaux dans le dos
Étranges étrangers
Vous êtes de la ville
vous êtes de sa vie
même si mal en vivez
même si vous mourez.

LDL2 (1)

 

 

ACCUEILlogo-facebook-1

 

15 réflexions sur “Jacques Prévert, Grand bal de printemps

  1. C’est ce Prévert que j’aime et je suis passée le relire ! Et regarder la vidéo (édifiante) ! Ce qu’il dit est toujours valable, il y a de quoi pleurer non ? 😦 J’étais à Nouméa à l’époque des boat-people et ils arrivaient hagards à l’Aide Médicale où je travaillais, nous étions obligés de les mettre en quarantaine car ils étaient tous ou à 90 % tuberculeux…en 1980 ! Mais il faut connaître ce peuple pour savoir les ressources de phénix dont il dispose… Merci pour ce Prévert et vivement avril (dans deux jours) pour que nous en découvrions d’autres de cette veine ! 😉 Bisous.

    Aimé par 1 personne

  2. Je ne le connaissais pas ce poème. Il change vraiment des autres ou, du moins, comme le dit Carnetsparesseux, de ceux que l’on apprend à l’école.

    J'aime

    1. Tiens, dis-tu ! Ben oui, réponds-je ! Faut quand même pas pousser Mémée dans les orties en faisant découvrir l’envers du décor à nos chères têtes blondes.
      On a des valeurs, nous, Monsieur !

      Aimé par 1 personne

      1. en même temps la laïque m’a appris tout un tas de trucs que j’aurai jamais su sinon; sans compter tout ce qu’on m’y a appris et que j’ai pas retenu, et tout ce qu’on ne y a pas appris que je sais je ne sais d’où.

        Aimé par 1 personne

          1. Je viendrai déguster ses textes chez toi avec délectation.
            Et puis à l’école, de toute façon, qu’apprend-on ?
            Si ce n’est une sélection dignement filtrée de notions que d’autres hommes avant nous ont déjà reçues et qui ne sont que le prisme personnel de ceux qui les ont choisies. Et ainsi de suite.
            Alors la culture, où est-elle ?
            Et bien chez l’écrevisse, par exemple ! Pfff !!
            Ou chez Carnets par exemple ! Pfff !
            Et puis chez des tas d’autres qui n’hésitent pas à mettre leur grain de sel sur les pages internétisées de la grande toile.
            Et quelle richesse en ce siècle de libre échange.
            Prévert tel qu’on ne l’a jamais lu, c’est comme ça que je l’ai connu… 😀
            Bises M’dame l’écrevisse. Merci pour la découverte.

            Aimé par 2 people

Vos commentaires sont bienvenus et appréciés, et vous n'êtes pas obligés d'avoir un blog pour en déposer. La modération est activée, mais je les publie tous, après lecture.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s