Voici le tableau de maître que vous avez reconstitué ici.

braque-georges-06
Georges Braque, L’olivier, 1907
L’artiste a peint ce tableau lorsqu’il était dans la Période Fauve.
Le mot « fauve » a été lancé par le critique Louis Vauxcelles lors du Salon d’octobre 1905. Une statue d’Albert Marque était présentée dans la salle où étaient exposées les toiles de Matisse et de ses amis. Choqué par les couleurs provocantes il s’écria « Mais c’est Donatello parmi les fauves »
La critique condamne les excès de la palette car l’époque privilégie le dessin et la composition
La couleur disait Ingres est « la partie animale de l’art »
Le journal « L’Illustration » tourne en dérision les peintres qui ne respectent pas le dessin et la composition
Ingres disait « le dessin est la probité de l’art »
Le fauvisme ne résulte pas d’une doctrine préalablement définie car toute doctrine arrêtée à l’avance conduit à l’académisme
On ne peut parler d’école mais un groupe existe à l’intérieur duquel se créent des liens d’un artiste à l’autre, liens qui se renforcent à l’occasion d’un voyage
Matisse n’est pas le chef du groupe mais il un aîné très écouté
Le thème le plus important des fauves est le paysage, loin devant la nature morte et le portrait
les fauves refusent le naturalisme : ils ne veulent pas représenter la réalité objective
Ils réinventent la réalité en créant un espace poétique en utilisant des tons purs qui sont également saturés.

Source


Deux ans plus tard, Georges Braque ouvrira le monde du cubisme avec Picasso. Les experts se disputent toujours le nom de celui des deux qui l’inventa.


wp7c5c4425_05_06
Georges Braque
Georges Braque est né le 13 mai 1882 à Argenteuil
Son grand-père et son père dirigeaient une entreprise de peinture en bâtiment
Vers 1890 sa famille s’installe à Rouen
Il se livre aux plaisirs du sport qui lui donnèrent pour la vie un corps d’athlète
Il découvre Corot et Boudin au musée du Havre
A 17 ans il abandonne ses études pour apprendre le métier familial tout en suivant des cours du soir à l’école des Beaux-Arts
A l’automne 1902 il est à Paris pour obtenir le diplôme de peintre décorateur
Personne ne pressentait l’avenir de ce solide gaillard féru de box et joueur d’accordéon
A la fin de 1902 il obtient de son père une pension pour satisfaire à sa vocation d’artiste
Il adhère au fauvisme car  » la peinture fauve m’avait impressionné par ce qu’elle avait de nouveau et cela me convenait »
Il fut avec Picasso en 1908 l’initiateur du cubisme. Mais avant ce revirement il a donné durant trois ans de remarquables tableaux au fauvisme
Il passa l’été 1906 à Anvers avec Friesz, havrais comme lui et ardent défenseur des « orchestrations colorées »
Premier séjour à l’Estaque à l’automne 1906
Il rencontre Picasso en octobre 1907 et subit un choc en découvrant les « Demoiselles d’Avignon »
Il meurt le 31 août 1963.

Source


Vous avez été DOUZE à vous lancer dans l’aventure de la reconstitution du puzzle qui devait vous permettre de découvrir cette oeuvre. Merci, merci.

Dans la course au temps, par ordre d’arrivée :

Martine27
Kathel
Monesille
LilouSoleil & Bibliothèque de Bracieux
Anne de Louvain-la-Neuve
– Martine l’écrevisse turbulente (pas très forte en puzzle)
Jacou
Lydia
Aifelle
Asphodèle (qui bavardait avec sa boulangère)

Hors compétition :

Valentyne & Carnets Paresseux

ACCUEILlogo-facebook-1