Basho, haïku

Parmi les feuilles
des cerisiers en fleur,
un nid de cigogne.
Basho, 1687
鸛の巣も見らるる花の葉越し哉
kō no su mo
mi raruru hana no
hagoshi kana
ACCUEILlogo-facebook-1

13 commentaires

      1. Par curiosité je suis allée voir, hélas, les cerisier du japon fleurissent comme les nôtres (et c’est magnifique !) avant de mettre les feuilles, donc poésie pure ( où traduction de pétales par feuilles 🙂

        Aimé par 1 personne

  1. Cher Bashô ! quand je pense que j’ai toujours le livre de Hubert Haddad dans ma PAL … et que je cède encore aux sirènes des nouveautés ; honte à moi 😦

    Aimé par 1 personne

  2. Pour répondre (en partie) à ta question « syllabique » dans les haïkus japonais, la métrique existe ( les syllabes s’appellent « m0re » mais là je n’ai pas en mémoire le nombre exact, donc je ne réponds pas exactement à ta question. 👀Toujours est-il que ça ne joue pas dans la traduction française, quand c’est traduit du japonais aux Français … Bashō est considéré comme un des meilleurs ! 😉. Gros bisous ❤️

    Aimé par 1 personne

    1. Je le sais bien tout ça… mais l’hypothèse que ce soit les Occidentaux qui aient imposé cette contrainte 5/7/5 m’a interpellée. C’est juste ça 😀

      J'aime

Un truc à me dire ? N'hésitez pas, j'adore vous lire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s