Haïkus sous la neige

 

Moutons sur la branche
Loup-garou en embuscade
Petit patapon

flocon_coton-isabelle
Crédit photo : © Isabelle Lecomte de Guili, avec son aimable autorisation.

Floches duveteuses
Dans les champs de coton
La voix des esclaves

soupir-de-la-neige
Crédit photo : © Isabelle Lecomte de Guili, avec son aimable autorisation.

Art du camouflage
Continent inexploré
Soupir de la neige

traces
Crédit photo : © Isabelle Lecomte de Guili, avec son aimable autorisation.

Chevreuil, écureuil ?
Signatures dans la neige
Discrétion du monde

Amema Art Photo, le site d’isabelle Lecomte de Guili, ici.
À visiter sans modération

Haïkus ©Martine Crasez
31/01/2017

ACCUEILlogo-facebook-1

6 réflexions sur “Haïkus sous la neige

  1. « j’y passe beaucoup de temps dans ma tête avant de poser les mots. Et après, je change, j’affine, je modèle, je sculpte…  » je ne saurais pas mieux dire. La brièveté de l’haïku rend la méthode indispensable, mais la façon et le plaisir sont les mêmes pour des textes plus longs : se raconter l’histoire, voir si elle nous convainc, nous convient, peser les mots, les bouger, jouer avec…. et prendre le temps de les laisser trouver leur rang.

    écouter les mots, les poser,
    les soupeser,
    les regarder sourire
    🙂

    Aimé par 2 people

    1. Pour les textes longs, j’ai plutôt tendance me laisser glisser au fil des mots qui surgissent, à me laisser emporter par mon histoire, à la laisser vivre sa vie.À n’être là, somme toute, que pour l’accompagner dans un cheminement qui lui appartient et qui – parfois – me surprend !

      Aimé par 1 personne

  2. Waouh ! Mais tu t’y mets bien et c’est réussi ! Les photos sont inspirantes, certes mais l’écriture n’est pas en reste ! J’aime beaucoup les « champs de coton » et « la voix des esclaves », c’est fort ! Les autres aussi résonnent… ♥

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, je découvre avec beaucoup de plaisir cette forme d’écriture. Et j’y passe beaucoup de temps dans ma tête avant de poser les mots. Et après, je change, j’affine, je modèle, je sculpte… C’est un brin prétentieux, ce que je te raconte, mais je n’en suis qu’aux balbutiements et, tu vois, le seul que j’aime vraiment, c’est, comme toi, « les chants de coton et la voix des esclaves »…
      Merci de tes compliments et de tes encouragements.
      Bisous ❤

      Aimé par 2 people

Vos commentaires sont bienvenus et appréciés, et vous n'êtes pas obligés d'avoir un blog pour en déposer. La modération est activée, mais je les publie tous, après lecture.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s