Alain Bosquet, La liberté des mots

Je rends sa liberté à chacun de mes mots.
Après quelques vacances,
d’autres poètes
auront à cœur de prendre à leur service
les plus robustes
et les plus audacieux.
Logés, nourris, payés à la semaine,
ils feront un effort
pour se doter d’un autre sens
et d’un nouveau mystère.
Mes mots sont libres.
Je les salue car je les sais capables
d’affoler mille esprits, fussent-ils incrédules.
Je les ai bien dressés
et leur demande une seule faveur :
ne pas perdre leur temps
à regretter ce qu’ils furent chez moi,
des princes déguisés en domestiques.
Ferais-je mieux de mettre à mort
le moindre de mes mots ?

Alain Bosquet, La liberté des mots

ACCUEILlogo-facebook-1

 

3 commentaires

J'apprécierais de lire votre avis sur cette publication !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s