La photo du mois

jeu-de-carte

PANISSE (impatient)
Eh bien quoi ? C’est à toi !
ESCARTEFIGUE
Je le sais bien. Mais j’hésite…
M.BRUN
– Allons, capitaine, nous vous attendons !
– C’est que la chose est importante !
– C’est ce coup-ci que la partie se gagne ou se perd.
– C’est pour ça que je me demande si Panisse coupe à cœur.
– Si tu avais surveillé le jeu, tu le saurais.
– Eh bien, dis-donc, ne vous gênez plus ! Montre-lui ton jeu puisque tu y es !

– Oui, et je me demande toujours s’il coupe à cœur.
– Et je te prie de ne pas lui faire de signes.
CÉSAR
Moi je lui fais des signes ? Je bats la mesure.
– Tu ne dois regarder qu’une seule chose : ton jeu. (A Escartefigue.) Et toi aussi !
– Ne vous fâchez pas, Panisse. Ils sont cuits.

– Moi, je connais très bien le jeu de la Manille, et je n’hésiterais pas une seconde si jâvais la certitude que Panisse coupe à cœur.
– Je t’ai déjà dit qu’on ne doit pas parler, même pour dire bonjour à un ami.
– Je ne dis bonjour à personne. Je réfléchis à haute voix.
CÉSAR (à Panisse)
– Tu te rends compte comme c’est humiliant ce que tu fais là ? Tu me surveilles comme un tricheur. Réellement, ce n’est pas bien de ta part. Non, ce n’est pas bien.
– Allons, César, je t’ai fait de la peine ?
– Non, tu me fais plaisir.
Quand tu me parles sur ce ton, quand tu m’espinches comme si j’étais un scélérat… Je ne dis pas que je vais pleurer, non, mais moralement, tu me fends le cœur.
– Allons César, ne prends pas ça au tragique !
– (A Escartefigue.) A moi il me fend le cœur. Et à toi, il ne te fait rien ?
– Est-ce que tu me prends pour un imbécile ? Tu as dit : « Il nous fend le cœur » pour lui faire comprendre que je coupe à cœur. Et alors il joue cœur, parbleu !
Tiens, les voilà tes cartes, tricheur, hypocrite ! Je ne joue pas avec un Grec ; siou pas plus fada qué tu sas ! Foou pas mi prendré per un aoutré ! (Il se frappe la poitrine.) Siou mestré Panisse, et siès pas pron fin per m’aganta !

Marcel Pagnol, Extrait de Marius, acte III, premier tableau

Sur le thème proposé par Lavandine  : « LES MAINS AU TRAVAIL ». Parce que vous ne croyez pas que c’est un vrai travail pour les retraités, vous, de jouer aux cartes ?

Toutes les autres mains sont par ici :

écri’turbulente, Sinuaisons, Luckasetmoi, Je suis partie voyager, Calamonique, Alexinparis, ÔBD, A chaque jour sa photo, Mamysoren, Tuxana, Nicky, Noz & ‘Lo, Lair_co, Koalisa, Danièle.B, Angélique, Philisine Cave, La Fille de l’Air, Akaieric, Paul Marguerite, Julie, Laurent Nicolas, Krn, Morgane Byloos Photography, Lavandine83, Pilisi, Josiane, Milla la galerie, Escribouillages, Lavandine, Mamounette et ses aiguilles, The Beauty is in the Walking, Giselle 43, Frédéric, Lilousoleil, Tambour Major, Chiffons and Co, Evasion Conseil, KK-huète En Bretannie, El Padawan, Nanouk, Sweets Mix, Philae, DelphineF, E, Lau* des montagnes, Cricriyom from Paris, Testinaute, Carole en Australie, Chloé, MauriceMonAmour, Céline in Paris, Eurydice, Pat, J’habite à Waterford, magda627, Alban, BiGBuGS, François le Niçois, Christophe, CécileP, Aude, Gine, La Tribu de Chacha, Gilsoub, Mirovinben, Lyonelk, Jess_TravelPicsAndTips, Renepaulhenry, Josette, Sous mon arbre, Xoliv’, Cécile, Chat bleu, Who cares?, Blogoth67, Brindille, Sense Away, Estelle, Autour de Cia, Dr. CaSo.

ACCUEILlogo-facebook-1

23 réflexions sur “La photo du mois

    1. Le jeu de cartes est un art qui n’atteint sa plénitude qu’après de longues années d’apprentissage… Il faut donc arriver à l’âge de la retraite pour pouvoir prétendre à la presque-perfection 😉

      J'aime

  1. Ce retraité aux mains tavelées de « fleurs de cimetière » mérite bien sa belote (avec une belle coupe à pique comme le souligne François, en espérant que l’atout soit à carreau 😉 ) ! J’adore ce jeu, dommage que tu n’y joues pas ! Merci pour la « Partie de cartes » de Pagnol, on ne s’en lasse pas ! 😉 Bisous♥

    Aimé par 1 personne

  2. Coucou, oui oui une revenante. Mince, un jeu auquel je n’avais pas pensé, même en les tirant pour moi-même par jeu. Bravo pour ton texte tiré de ce livre.
    Non, non, ce n’est pas un jeu de vieux. Lorsque mes grands-parents venaient à la maison, nous jouions un ancien jeu qui s’appelle le bezigue. J’en ai encore quelques notions. C’est avec des points. Le but était de faire un double bezigue, soit deux valets de pique et deux dames de coeur. J’hésite pour la dame de coeur. Lorsque tu avais ces quatre cartes, tu savais que tu gagnais la partie. Et hop pour une autre partie. Et puis une autre. J’ai adoré ce jeu, avec les mariages, les petites suites, et les grandes suites. Tout cela en fonction d’une différence dans les points. Les suites d’une même couleur jusqu’au dix à partir de l’as. Ensuite la grande suite c’était jusqu’au sept. Les cartes n’allant pas au-delà de ce nombre. J’explique pas de six, cinq etc…. Un jeu par personne. Je pense qu’il devait y avoir un arrêt dans le nombre j’ai oublié. C’était super amusant. Et puis les plis, c’est un peu comme dans tous les jeux, la plus grosse carte en valeur prend le pli. Mince cela m’en rappelle des choses bien agréables 🙂 Un jeu qui avait du succès à l’époque de mes grands-parents et qui a complètement disparu. J’ai pu apprendre donc cela ne devait pas être trop compliqué 🙂

    Aimé par 1 personne

Vos commentaires sont bienvenus et appréciés, et vous n'êtes pas obligés d'avoir un blog pour en déposer. La modération est activée, mais je les publie tous, après lecture.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s