Œuvre d’art, trouvez le maître

Chaque mardi,
je publie le détail d’une œuvre d’art, et, parfois, un bonus
Je donne trois indices.

À vous de proposer le nom de l’œuvre et celui de son créateur…

salvator-dali-alice-1

Les indices :

– Lewis Carroll
– Marquis
– Les Bruixes de Llers

Le bonus :

Quand l’anatomie claire et divine de Narcisse
se penche sur le miroir obscur du lac,
quand son torse blanc plié en avant
se fige, glacé,
dans la courbe argentée et hypnotique de son désir,
quand le temps passe
sur l’horloge des fleurs du sable de sa propre chair,
Narcisse s’anéantit dans le vertige cosmique
au plus profond duquel chante
la sirène froide et dionysiaque de sa propre image.
Le corps de Narcisse se vide et se perd
dans l’abîme de son reflet,
comme le sablier que l’on ne retournera pas.
Narcisse, tu perds ton corps,
emporté et confondu par le reflet millénaire de ta disparition,
ton corps frappé de mort
descend vers le précipice des topazes aux épaves jaunes de l’amour,
ton corps blanc, englouti,
suit la pente du torrent férocement minéral
des pierreries noires aux parfums âcres,
ton corps…
jusqu’aux embouchures mates de la nuit
au bord desquelles
étincelle déjà
toute l’argenterie rouge
des aubes aux veines brisées dans « les débarcadères du sang ».
Narcisse,
comprends-tu ?
La symétrie, hypnose divine de la géométrie de l’esprit, comble déjà ta tête de ce sommeil inguérissable, végétal, atavique et lent
qui dessèche la cervelle
dans la substance parcheminée
du noyau de ta proche métamorphose.
La semence de ta tête vient de tomber dans l’eau.
L’homme retourne au végétal
et les dieux
par le sommeil lourd de la fatigue
par l’hypnose transparente de leurs passions.
Narcisse, tu es si immobile
que l’on croirait que tu dors.
S’il s’agissait d’Hercule rugueux et brun,
on dirait : il dort comme un tronc
dans la posture
d’un chêne herculéen.
Mais toi, Narcisse,
formé de timides éclosions parfumées d’adolescence transparente,
tu dors comme une fleur d’eau.
Voilà que le grand mystère approche,
que la grande métamorphose va avoir lieu.
Narcisse, dans son immobilité, absorbé par son reflet avec la lenteur digestive des plantes carnivores, devient invisible.
Il ne reste de lui
que l’ovale hallucinant de blancheur de sa tête,
sa tête de nouveau plus tendre,
sa tête, chrysalide d’arrière-pensées biologiques,
sa tête soutenue au bout des doigts de l’eau,
au bout des doigts,
de la main insensée,
de la main terrible,
de la main coprophagique,
de la main mortelle
de son propre reflet.
Quand cette tête se fendra
Quand cette tête se craquellera,
Quand cette tête éclatera,
ce sera la fleur,
le nouveau Narcisse,
Gala – mon narcisse

ACCUEILlogo-facebook-1

 

15 réflexions sur “Œuvre d’art, trouvez le maître

  1. Il s’agissait, en effet du peintre Salvator Dali et de l’illustration d’Alice au pays des Merveilles.

    Le poème-bonus est de sa plume.

    Quant aux indices,

    – Lewis Carroll => l’auteur d’Alice au Pays des Merveilles

    – Marquis => Salvador Domingo Felipe Jacinto Dalí i Domènech, connu comme Salvador Dalí, était marquis de Dalí de Púbol,

    – Les Bruixes de Llers => Dalí a collaboré avec Fages dès les années 20, puisqu’en 1924 il illustre Les bruixes de Llers (Les sorcières de Llers).

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour,

    Une illustration (qui m’a procurée un peu de recherche) de Salvador Dali.
    Je ne sais pas si elle a un titre….. Elle est au verso de la page titre du livre Alice au pays des merveilles.
    Alice Frontispiece ( ?)

    Joli ouvrage que je découvre sur le net.

    bonne journée

    Aimé par 1 personne

          1. Ho je sens comme un reproche là ! Déjà que tu es invisible depuis une semaine ! 🙄 Bon, je passerai demain voir ton jeu avec les livres (sinon j’ai lu les consignes, c’est juste que je n’ai pas le temps de disséquer Gougle pour chercher et trouver ! :lol:) (oui parce que j’ai essayé mais tu ne facilites pas la tâche, vilaine !!! 😆 ) Bref ! Gros bisous quand même♥ 😀 ❤

            Aimé par 1 personne

    1. En préparant ce billet, je pensais à toi, Aifelle. Et me disait que probablement Dali ne figurait pas dans la liste de tes artistes préféré.
      Mais cette illustration est si douce que je me disais qu’elle pourrait te plaire !

      J'aime

Vos commentaires sont bienvenus et appréciés, et vous n'êtes pas obligés d'avoir un blog pour en déposer. La modération est activée, mais je les publie tous, après lecture.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s