Œuvre d’art, trouvez le maître

frederic-bazille

Chaque mardi
je publie le détail d’une œuvre d’art,
Je donne trois indices,et, parfois, un bonus.

À vous de proposer le nom de l’œuvre et celui de son créateur…

Je prends souvent mes sources chez Artips. un site qui propose des anecdotes décalées mais confirmées sur ces œuvres.

Les indices aujourd’hui :

– « un modèle ravissant mais qui va me coûter les oreilles » (à notre époque nous aurions dit un bras, ou un œil)

– Olympia

– 28 ans, 28 novembre 1870

Les pivoines
Elle avait une robe où fleurissait, candide
La pivoine en bouquets, et je riais alors
De la voir si jolie. Ma main étreint le vide
Aujourd’hui, et mes yeux la cherchent au-dehors
Mais ils ne trouvent plus sa démarche légère
Qui faisait s’envoler les papillons soyeux
Dans l’azur délicat d’un matin de lumière
Où s’épanouissait son beau rire joyeux.
La pivoine languit au jardin délaissé
Et ses pétales lourds s’effeuillent sur la terre
Rien ne saura guérir mon âme solitaire…
Quand je pense à ce jour où elle m’a laissé,
Je revois le rosier où brillait la cétoine
Et, au jardin d’été, la splendeur des pivoines.
Marcek

 

ACCUEILlogo-facebook-1

 

9 réflexions sur “Œuvre d’art, trouvez le maître

  1. Il s’agit, comme Aifelle et Bibliothèque de Bracieux l’ont découvert, de Frédéric Bazille , La Négresse aux pivoines (1870)

    « La Négresse aux pivoines date, comme La Toilette, de la dernière année de la vie de Bazille.
    ssu de la bourgeoisie protestante de Montpellier, Frédéric Bazille n’était en rien prédestiné à suivre une voie artistique, celui-ci suivant des études de médecine, afin de satisfaire ses parents. Sa passion pour la peinture finit par prendre le dessus, l’artiste délaissant son avenir tout tracé pour suivre un apprentissage dans l’atelier de Baussan. Bazille quitte, par la suite, le Sud pour Paris en 1862, où il suit les cours du peintre Charles Gleyre, faisant de lui un peintre à part entière. Lors de cette formation, il rencontre de grands artistes de l’époque, comme Claude Monet, Auguste Renoir, Edgar Degas ou Paul Cézanne, avec qui il partage volontiers ses divers ateliers. En 1866, il expose au Salon de peinture de Paris, mais le succès se fait attendre, alors il décide d’éclaircir sa palette et de changer les nuances de teintes. Quatre ans après, il s’engage dans un régime de zouaves, où il trouvera la mort. Il faudra attendre 1870 pour que Frédéric Bazille accède à une renommée – post mortem – lors de la première exposition des Impressionnistes, où bon nombre des toiles du peintre sont admirées et encensées.

    Jean Frédéric Bazille meurt au combat à Beaune-la-Rolande, le 28 novembre 1870.

    Jean Frédéric Bazille fut l’un des plus grands peintres français du XIXe siècle dans le registre de la peinture moderne et de style impressionnisme.

    Ses œuvres célèbres sont « L’Atelier de Bazille, 9 rue de la Condamine à Paris », « Forêt de Fontainebleau », « La robe rose ou Vue de Castelnau le Lez », « Réunion de famille », « Négresse aux pivoines ».

    Aimé par 1 personne

    1. Non, Martine, mais on peut comprendre ta méprise. Parce que Bazille et Monet étaient intimement liés et que cette « négresse » avait été représentée par Monet et que celle de Bazille avait été refusée par un jury.

      Voici Olympia, de Monet.

      Merci de ta participation 😀

      J'aime

  2. bonjour,

    Négresse aux pivoines …
    Frédéric Bazille.

    Tué à Beaune-la-Rolande, commune tristement célèbre pour son camp.

    « La pivoine languit au jardin délaissé
    Et ses pétales lourds s’effeuillent sur la terre »
    c’est exactement cela la pivoine.

    Aimé par 1 personne

  3. C’est « Negresse aux pivoines » de Frédéric Bazille. Le hasard fait que je suis plongée dans une lecture qui évoque ce peintre (Deux remords de Claude Monet)

    Aimé par 1 personne

Vos commentaires sont bienvenus et appréciés, et vous n'êtes pas obligés d'avoir un blog pour en déposer. La modération est activée, mais je les publie tous, après lecture.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s