Chaque lundi & vendredi,
je publie le détail d’une œuvre d’art, et, parfois, un bonus
Je donne trois indices.

À vous de proposer le nom de l’œuvre et celui de son créateur…

 

raphael-la-dame-a-la-licorne-avant

Une peinture en noir et blanc ? Attention, il  y a un piège !

Les indices :

– Sa ville natale : Capitale des ducs de Montefeltro
– Pérugin
– Pape Jules II

Le bonus :

«Quand il mourut, écrit le peintre et historien Vasari, la peinture disparut avec lui. Quand il ferma les yeux, elle devint aveugle.»

Le super bonus : une poésie aux deux mots (différents) manquants, mais pour lesquels je ne vous donne pas de synonymes.

Oh ! C’est elle, la bête qui n’existe pas.
Eux, ils n’en savaient rien, et de toutes façons
– son allure et son port, son col et même la lumière
calme de son regard – ils l’ont aimée.
Elle, c’est vrai, n’existait point. Mais parce qu’ils l’aimaient
bête pure, elle fut. Toujours ils lui laissaient l’espace.
Et dans ce clair espace épargné, doucement,
Elle leva la tête, ayant à peine besoin d’être.
Ce ne fut pas de grain qu’ils la nourrirent, mais
rien que toujours, de la possibilité d’être.
Et cela lui donna, à elle, tant de force,
Qu’elle s’en fit une (***) à son front. L'(+++).
Et puis s’en vint de là, blanche, vers une vierge,
Et fut dans le miroir d’argent, et puis en elle.

Rainer Maria Rilke, Les sonnets à Orphée

 

 

ACCUEILlogo-facebook-1