Tous les mercredis, lisez ici un poème.

Nul n’a besoin de connaître et/ou d’aimer la poésie pour participer à ce jeu. Mais n’est-ce pas là l’occasion de la découvrir et de rencontrer ses auteurs ?

J’ai effacé un mot (***). À vous de le retrouver en vous aidant du synonyme suivant :

Clique

Je croise les rumeurs en mes mains de potier qui savent de toujours l’objet que je façonne
Je tire le fil droit de la navette blonde
J’entrelace l’ajonc subtil de nos litières
Glaise et soie rutilante et paille des soleils et (***) des voix

 

Te voici prête à rire
Et ton rire ô ma femme désaltère l’amant

Louis Calaferte, Rag-time

Les réponses sont à proposer dans les commentaires, même si vous n’avez pas de blog.(réponse vers 20 h 30).

RÉSULTAT À 19 h 30 :

Je croise les rumeurs en mes mains de potier qui savent de toujours l’objet que je façonne
Je tire le fil droit de la navette blonde
J’entrelace l’ajonc subtil de nos litières
Glaise et soie rutilante et paille des soleils et fanfare des voix

Te voici prête à rire
Et ton rire ô ma femme désaltère l’amant

ACCUEILlogo-facebook-1