le triomphe des minuscules

Au pays des Points Cardinaux, le paisible petit peuple des Minuscules est retenu en otage par l’arrogant peuple des Majuscules. Son minuterritoire est cerné, de toutes parts par ESON, le chef du majuterritoire : il a placé en faction, à tous les points de fuite – à l’est, au sud, à l’ouest, au nord -, ses redoutables et impitoyables lieutenants, malabars homologues des Tom-pouces. Pourtant les Minuscules vont réussir à s’échapper de cette géhenne en empruntant des directions détournées : ensemble, ils ont composé un récit qui a convaincu ESON de leur rendre la liberté.
Comment y sont-ils parvenus ?

Nous devrons reconstituer ce récit (cohérent et persuasif), en vingt-six phrases, pas une de plus, pas une de moins. Chaque phrase commencera par chacune des lettres de l’alphabet, dans l’ordre abécédaire. Elle indiquera aussi la direction empruntée par l’audacieux minuscule. Et, voici que ça se corse, selon le principe OuLiPien lipogrammien (1), cette même lettre sera absente du reste de la phrase.


agrippe-toi, chope le filin, suspends-toi et bondis !

bon sang, c’est plus facile à dire qu’à faire ; tu me prends pour tarzan, ma parole !

chut, tu vas nous faire repérer par le grand zigoto à lorgnette qui surveille au nord.

donc vous suggérez qu’on prenne l’avion, ou un parachute ascensionnel, ou une montgolfière ?

et tu crois qu’ils vont nous voir partir sans rugir ?

fais attention, ici les murs ont des oreilles et s’ils nous entendent, notre projet peut capoter.

grâce au ciel nous allons pouvoir leur échapper en prenant la fille de l’air !

habilement, les minuscules organisaient leur fuite et dans le dirigeable ce furent les voyelles qui s’installèrent d’abord.
instantanément, ce fut le branle-bas de combat chez les majuscules : clameurs et hurlements s’élevèrent. jamais ils n’auraient envisagé qu’une telle révolte puisse éclater.

kabbale ! vociféraient-il en levant un poing vengeur et inutile vers le ciel.

lentement, chaque consonne s’approchait de cet aéronef qu’ESON et ses sbires n’avaient pas vu s’édifier en secret. mine de rien… irréductibles et intraitables, elles avançaient, elles progressaient. obéissant aux stratégies décrétées par l’assemblée des minuscules, elles ne cédaient pas aux menaces des majuscules qui cherchaient à les intimider et à les faire reculer. pacifiquement, elles gagnaient du terrain, mutilant à chaque enjambée tous ces bouffons infatués en leur confisquant l’essence de leur signature. que restait-il, en effet, à Sud, à Nord, à Est, à Ouest, une fois leurs minuscules évanouies ? rien, sauf de pitoyables initiales posées deci-delà sur une mappemonde que les petits alphabets examinaient avec une condescendance plutôt gouailleuse du haut d’un ballon vagabond.

seul le chef, dont le nom, en capitale, n’avait à boire l’amer calice, gardait tête haute. talkie-walkie à la main, il essaya de rassembler son armada démunie.

unissez vos forces, empêchez-les de se carapater, votre vie en dépend, sans elles c’est la mort !

venue de l’espace, une mélopée soudain se fit entendre, empreinte de la joie des minuscules, de leur triomphe sur la tyrannie.

waouh ! nous avons vaincu ! personne n’a le droit d’entraver notre liberté, chantaient les minuscules. xagatoine (*) pour tous !
yellow bird (*), pour moi !
zéphyr (*), pour nous, pour l’offrir au vent qui nous emporte loin des croquemitaines.

(*) noms de cocktails

signature 2

scan carte

Accueil

 

 

 

3153614-4507960 N&B1

14 commentaires

  1. dis, martine, c’est vrai qu’il y a plus de majuscules; non, parce que moi, tu sais, à l’école, question écriture, j’en ai bavé, pour apprendre à les faire; surtout le k, le h, le r, le j, le…enfin, pleins, tu vois; alors j’espère que on sera plus jamais obligé d’en mettre.
    ps: et les allemands, est-ce que eux aussi, ils feront plus les majuscules aux noms?
    bises
    jacou

    Aimé par 1 personne

  2. Hécatombe chez les majuscules ? Ivresse et allégresse au plus haut des cieux pour les minuscules ?

    En tout cas, plus que j’en lis de ces abécédairiques histoires, plus je me régale et moins je vois comment je vais m’y prendre…..

    Aimé par 2 personnes

      1. Le commentaire précédent pour répondre à notre Dodo pas paresseux comme d’habitude. Et ceci pour l’écrevisse que le mois d’août, temps de la vacance ordinaire, rend hyperactive et dopée à la vitamine Z. Belles consignes en tout cas auxquelles les plus timorées (dans mon genre) ne se sont pas heurtées. Un très joli texte, l’écrevisse, digne du professeur Taurus. Plein d’imagination, visuellement et littérairement impeccable. Vous aurez une médaille d’or.

        J'aime

            1. Un petit reblochon dans la gueule du corbeau, est-ce que ça ira ? Un renard déguisé en loup, une fillette encapuchonnée de rouge perdue dans une forêt sous l’arbre où est perché le corbeau, la médaille d’or de septembre t’attends, Anne, laisse-toi tenter en ne donnant pas ta langue au chat, et viens choisir un fromage si tu préfères un camembert ou un pélardon par exemple, cela me ferait vraiment plaisir. Vous manquâtes cruellement à l’agenda d’août, et votre humour croustillant légendaire est vivement souhaité pour accompagner le fromage de septembre.

              Aimé par 2 personnes

              1. Je plussoie l’invite de notre adorable bougonne, Anne…
                Anne, ma sœur Anne, génitrice de Taurus (que j’ai mis en CDI (congés à durée indéterminée), parce que ses caprices prétentieux commençaient me prendre la tête).
                Anne, ma sœur Anne, descends de ta tour, pose tes jumelles et dis-nous tout ce que tu as vu de là-haut 😀

                Aimé par 1 personne

Un truc à me dire ? N'hésitez pas, j'adore vous lire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s