maxresdefault1
Marc Chagall, Abraham et les trois anges, 1960-1966, Musée National de Nice
Procès-Verbal

Cet individu était seul.
Il marchait comme un fou
il parlait aux pavés
souriait aux fenêtres
pleurait en dedans de lui-même
et sans répondre aux questions
il se heurtait aux gens, semblait ne pas les voir.

Nous l’avons arrêté.

Histoires obscures (1955-1960)

○○○○○○○○○○

Responsable

À Guillevic

Et pendant ce temps-là que faisait le soleil ?
— Il dépensait les biens que je lui ai donnés.

Et que faisait la mer ? — Imbécile, têtue
elle ouvrait et fermait les portes pour personne.

Et les arbres ? — Ils n’avaient plus assez de feuilles
pour les oiseaux sans voix qui attendaient le jour.

Et les fleuves ? Et les montagnes ? Et les villes ?
— Je ne sais plus, je ne sais plus, je ne sais plus.

Jours pétrifiés (1943-1947)

○○○○○○○○○○

Supposons le problème résolu

Du Dimanche au Samedi
les jours les saisons la vie
la mort tout le tremblement
j’ai cru que je comprenais !…

Et tant pis s’il n’en est rien
car si nous sommes trop bêtes
faisons semblant de comprendre
pour faire peur à l’Espace :

Peut-être est-il comme nous
fameusement embarrassé
quand il cligne des étoiles
comme s’il avait compris

Monsieur monsieur (1948-1950)

○○○○○○○○○○

logo présentation poésiePour le Cahier des Poésies chez Asphodèle

Accueil

3153614-4507960 N&B1