Guénane, La sagesse est toujours en retard

Dans le poème
entendre un battement d’ailes
protéger son essor
rejoindre le pays pour soi-seul
là où vit ce qui  jamais n’eut lieu
pas sans rire de soi
pas sans s’émouvoir.

Éviter d’écrire
la bouche pleine de mots
même si chaque soupir
a son mot à dire.

Guénane, La Sagesse est toujours en retard,
© 
Éditions Rougerie, mars 2016.

2 réflexions sur “Guénane, La sagesse est toujours en retard

Vos commentaires sont bienvenus et appréciés, et vous n'êtes pas obligés d'avoir un blog pour en déposer. La modération est activée, mais je les publie tous, après lecture.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s